Pologne : le président charge le Premier ministre de former un nouveau gouvernement

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki à Konstancin-Jeziorna le 2 juin 2022 - Archive
Le Premier ministre Mateusz Morawiecki à Konstancin-Jeziorna le 2 juin 2022 - Archive Tous droits réservés AP Photo/Michal Dyjuk
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président polonais va charger le Premier ministre de former un nouveau gouvernement après les élections d'octobre.

PUBLICITÉ

Le président polonais a annoncé lundi charger le Premier ministre de former un nouveau gouvernement après les élections d'octobre qui ont vu les conservateurs au pouvoir arriver en tête sans toutefois obtenir de majorité parlementaire.

"J'ai décidé de confier la mission de former un gouvernement au Premier ministre Mateusz Morawiecki", a déclaré le président Andrzej Duda dans une allocution télévisée.

Bien que le parti au pouvoir, Droit et Justice, ait perdu sa majorité parlementaire lors des élections qui se sont déroulées il y a trois semaines, c'est donc pour lui pour l'instant qui a été choisi.

Le parti de droite a obtenu plus de voix que n'importe quel autre parti, mais a été battu par une alliance de trois partis d'opposition.

Allié du gouvernement actuel, M. Duda avait déclaré que les deux candidats au poste de premier ministre étaient M. Morawiecki et le principal dirigeant de l'opposition Donald Tusk, ancien premier ministre polonais et président du Conseil européen. 

En cas d'échec de M. Morawiecki, le président a annoncé qu'il confierait la mission de former le gouvernement à la Coalition civique.

Selon la constitution polonaise, la première étape de la formation d'un gouvernement consiste pour le président à choisir un premier ministre désigné et à le charger de nommer un cabinet, qui doit recevoir l'approbation du parlement. Ce n'est qu'ensuite que le président peut officiellement nommer le premier ministre et le gouvernement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'opposition polonaise signe un accord de coalition et se dit "prête à gouverner"

Logiciel espion Pegasus : une longue liste de victimes et une commission d'enquête parlementaire

Pologne, Allemagne et Pays-Bas créent un "Schengen des armées" de l'Otan