WeWork, ancienne valeur star des bureaux partagés, dépose le bilan

Les bureaux de WeWork dans le quartier new-yorkais de Manhattan, le 9 août 2023.
Les bureaux de WeWork dans le quartier new-yorkais de Manhattan, le 9 août 2023. Tous droits réservés Mary Altaffer/Copyright 2019 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En se plaçant dans le cadre de la loi sur les faillites, l’entreprise américaine compte en particulier mettre fin à certains baux qui ne génèrent pas assez d’argent.

PUBLICITÉ

Le géant du coworking WeWork, en grande difficulté financière depuis plusieurs années, a annoncé déposer le bilan afin de négocier une réduction "significative" de sa dette avec ses créanciers.

Spécialiste des bureaux partagés, star mondiale des starts-ups, l'entreprise a connu une ascension fulgurante dès sa création en 2010. Mais la gestion controversée de son fondateur et la pandémie de COVID-19, qui a entraîné l'essor du télétravail, ont eu raison de son succès.

WeWork a perdu plusieurs milliards de dollars au cours des six premiers mois de 2023, et ferme petit ses locaux aux Etats-Unis et au Canada. Les autres sites ne sont pas concernés pour le moment.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Birmingham, deuxième ville du Royaume-Uni, est en faillite

Terrains minés, risques de faillite : les agriculteurs ukrainiens en danger de mort

Etats-Unis : en faillite, la First Republic Bank rachetée par JPMorgan