Plus de football en Turquie jusqu'à nouvel ordre

L'arbitre de la rencontre a été agressé par trois personnes, dont le président du club d'Ankaragücü
L'arbitre de la rencontre a été agressé par trois personnes, dont le président du club d'Ankaragücü Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cette décision intervient après la violente agression d'un arbitre à la fin d'une rencontre à Ankara. Le Président du club d'Ankaragücü est en cause.

PUBLICITÉ

La violente agression d'un arbitre de football à la fin d'une rencontre, lundi à Ankara, a conduit a Fédération turque de football (TFF) à suspendre le championnat de première division jusqu'à nouvel ordre.

Parmi les agresseurs figure le président du club de première division Ankaragücü, Faruk Koca. Trois de ces agresseurs, dont M. Koca, ont été placés en détention, a annoncé mardi le ministre turc de la Justice.

Selon des médias turcs, M. Koca figurait parmi les potentiels candidats de l'AKP à la mairie d'Ankara pour les élections municipales de mars 2024.

L'arbitre, Halil Umut Meler, a annoncé qu'il portait plainte. "Faruk Koca m'a donné un coup de poing sous l'œil gauche et je suis tombé. Alors que j'étais au sol, tous les gens m'ont donné des coups de pied au visage et dans d'autres parties du corps... Faruk Koca a crié 'Je vais te tuer!'", a-t-il raconté à l'agence officielle Anadolu.

Le club d'Ankaragücü, qui s'est vu refuser un but lors du match, a présenté ses "excuses aux supporters et à l'ensemble de la communauté sportive pour ce triste incident".

La Fédération turque de football a de son côté décidé "le report sine die" de toutes les rencontres de championnat, en réaction à cette agression qui réveille le spectre de la violence dans le football turc.

L'Association turque des arbitres a appelé ses membres à exercer leur droit de retrait, appelant les responsables du football turc et la justice à prendre "les mesures nécessaires".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Turquie : un carambolage fait au moins dix morts et 57 blessés

Football : l'UEFA renonce à la réintégration des équipes russes de jeunes

Scandale du baiser forcé : finalement, le patron du Football espagnol Luis Rubiales démissionne...