EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Football : l'UEFA renonce à la réintégration des équipes russes de jeunes

Siège de l'UEFA.
Siège de l'UEFA. Tous droits réservés Jean-Christophe Bott/AP
Tous droits réservés Jean-Christophe Bott/AP
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sous pression, l’instance européenne déclaré ne pas avoir trouvé de "solution technique".

PUBLICITÉ

L'UEFA a décidé d'abandonner son projet de réintégration des équipes russes dans ses compétitions de jeunes, a-t-on appris mardi auprès d'un porte-parole de l'instance européenne.

"Aucune solution technique n'a pu être trouvée pour permettre aux équipes russes de jouer", a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'UEFA. La FIFA, qui avait elle aussi levé la semaine dernière la suspension des équipes russes des moins de 17 ans, n'a pas souhaité faire de commentaire.

La Fédération ukrainienne a immédiatement réagi en "remerciant" l'UEFA pour sa décision.

L'UEFA avait justifié sa volonté de réintégration des équipes russes de jeunes par le souci de ne pas "punir" les enfants "pour des actes dont la responsabilité incombe exclusivement aux adultes", alors que toutes les équipes russes avaient été exclues le 28 février 2022 à la suite de l'invasion de l'Ukraine, en accord avec la FIFA.

Le gouvernement de l'organisation européenne avait donc chargé son administration de "proposer une solution technique" permettant la réintégration immédiate des équipes russes de moins de 17 ans, "même lorsque les tirages au sort ont déjà eu lieu".

Leurs rencontres devaient cependant être jouées "sans le drapeau, l'hymne et les tenues officielles" russes, "et à l'extérieur du territoire russe".

L'Ukraine "reconnaissante"

Cette décision avait suscité un tollé et l'Ukraine, ainsi que les fédérations de football d'Angleterre, de Pologne, de Lettonie, de Lituanie, de Suède, du Danemark, de Finlande, d'Irlande, de Norvège et de Roumanie, avaient appelé au boycott de tout match contre la Russie.

Selon une source proche du dossier, la FIFA ne devrait pas prendre de nouvelle décision et sa position sur la question n'a pas non plus changé, mais les Russes ne seront de toutes façons pas présents au Mondial des moins de 17 ans (10 novembre-2 décembre 2023 en Indonésie) puisqu'ils ne pourront pas se qualifier via l'Euro de cette catégorie d'âge.

La Fédération ukrainienne de football (UAF) s'est dite mardi "reconnaissante", après l'abandon par l'UEFA de son projet de réintégrer les équipes russes de jeunes à ses compétitions, prévenant être prête à "combattre" de futures tentatives de la Russie de retrouver sa place dans le monde du football.

La position de l'Ukraine "a été entendue" et "le football russe restera isolé, ce qui est sa place", a-t-elle ajouté, ajoutant "nous remercions nos partenaires européens pour leur soutien !".

"Il est important que les pays terroristes portent l'entière responsabilité de leurs crimes, notamment dans le monde du football. Aucun compromis n'est possible sur ce point", a encore fait valoir Vadim Kostioutchenko, vice-président de l'UAF.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Football : tirage au sort des huitièmes de finale de la ligue des champions

Plus de football en Turquie jusqu'à nouvel ordre

Euro 2024 : le tableau des 8e de finale est connu