Le pape François déplore la mort de deux femmes dans une paroisse de Gaza

Le pape François célèbre son anniversaire avec des enfants aidés par le dispensaire de Santa Marta, au Vatican, dimanche 17 décembre 2023.
Le pape François célèbre son anniversaire avec des enfants aidés par le dispensaire de Santa Marta, au Vatican, dimanche 17 décembre 2023. Tous droits réservés Alessandra Tarantino/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le pape François a déploré dimanche la mort samedi de deux femmes dans une paroisse catholique à Gaza où "des civils sans défense" sont visés par des tirs et des bombardements.

PUBLICITÉ

"Je continue à recevoir de Gaza des nouvelles très graves et douloureuses. Des civils sans défense sont la cible de bombardements et tirs. Une mère et sa fille (...) ont été tuées et d'autres personnes blessées par des tirs de snipers", a déclaré le souverain pontife à l'issue de la prière de l'Angélus.

"Cela s'est produit même à l'intérieur de la paroisse de la Sainte-Famille où il n'y a pas de terroristes mais des familles, des enfants, des personnes malades ou handicapées", a souligné le pape.

Une mère et sa fille ont été tuées samedi par un soldat israélien dans le complexe abritant l'unique église catholique de la ville de Gaza, a affirmé le même jour le Patriarcat latin de Jérusalem.

"Vers midi aujourd'hui, un tireur d'élite de l'armée israélienne a tué deux chrétiennes dans la paroisse de la Sainte-Famille à Gaza, où la majorité des familles chrétiennes de Gaza ont trouvé refuge depuis le début de la guerre" entre Israël et le mouvement palestinien Hamas, a indiqué le Patriarcat dans un communiqué.

"Nahida et sa fille Samar ont été tuées par balles alors qu'elles marchaient vers le Couvent des sœurs", a ajouté le communiqué, sans préciser l'âge des victimes.

Sept autres personnes ont été blessées par balles alors qu'elles tentaient de se protéger des tirs dans la paroisse, selon la même source.

"Quelqu'un dit c'est le terrorisme, c'est la guerre. Oui, c'est la guerre, c'est le terrorisme (...) prions le Seigneur pour la paix", a conclu le pape dimanche, le jour de ses 87 ans.

L'armée israélienne mène une intense campagne militaire dans la bande de Gaza contre le Hamas depuis les massacres commis par des commandos du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien.

Selon Israël, 1 139 personnes, en majorité des civils, ont été tuées dans cette attaque.

En représailles, Israël a juré d'"anéantir" le Hamas, pilonnant le territoire palestinien et y menant une vaste opération terrestre.

Le ministère de la Santé du Hamas a fait état vendredi de 18 800 morts dans les bombardements israéliens, majoritairement des civils.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un an après les séismes en Turquie, les promesses du président Erdogan se heurtent aux faits

Turquie : l'Etat islamique revendique l'attaque contre une église, les deux assaillants arrêtés

Basilique Saint-Pierre: le célèbre baldaquin du Bernin restauré en vue du Jubilé