Chine : un séisme fait au moins 127 morts dans le Nord-Ouest

Tremblement de terre meurtrier en Chine, décembre 2023.
Tremblement de terre meurtrier en Chine, décembre 2023. Tous droits réservés Zhang Hongxiang/Xinhua
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

C'est le séisme le plus meurtrier en Chine depuis depuis 2014, lorsque plus de 600 personnes avaient trouvé la mort dans la province du Yunnan (Sud-Ouest).

PUBLICITÉ

Les secours s'activent mardi par un froid glacial à la tombée du soir pour retrouver des survivants dans les décombres de villages reculés après un puissant séisme qui a tué au moins 127 personnes la nuit précédente dans le Nord-Ouest de la Chine, le plus meurtrier depuis près de dix ans dans le pays.

Le tremblement de terre est survenu juste avant minuit lundi, à environ 1 300 km au sud-ouest de Pékin dans la province de Gansu près de la frontière avec la province de Qinghai.

Au moins 113 personnes ont été tuées et plus de 530 blessées dans la province de Gansu après le violent tremblement de terre, selon un nouveau décompte fourni mardi soir par les médias d'Etat.

La catastrophe a aussi fait 14 morts et 198 blessés à Haidong, ville de la province voisine de Qinghai, précise le journal étatique le Quotidien du Peuple.

Le tremblement de terre a endommagé plus de 155 000 habitations, selon la télévision publique CCTV, et poussé les habitants à courir dans le froid pour se mettre à l'abri.

Dans un village près de l'épicentre, une équipe de l'AFP a vu une maison de briques traversée d'énormes fissures et le toit d'un immeuble complètement effondré.

"J'ai 70 ans et je n'ai jamais connu de séisme aussi puissant de ma vie", confie à l'AFP Ma Wenchang qui vit là. "Je ne peux plus vivre (dans cette maison). Mes proches ont tous été relogés ailleurs".

Plus loin, le toit d'une mosquée s'est affaissé de guingois et un bâtiment est réduit en ruines.

L'AFP a vu des routes remplies de véhicules militaires et d'urgence, avec des camions couverts de banderoles rouges portant l'inscription "secours pour le tremblement de terre".

Sur une place, des bénévoles se dépêchent d'installer des tentes pour servir de camp aux secouristes. Une vingtaine de camions militaires sont garés tout près.

"Le plus urgent pour nous c'est de tout préparer rapidement parce que les températures vont descendre à -17°C ce soir" explique à l'AFP l'un des bénévoles.

Pire bilan depuis 2014

C'est le séisme le plus meurtrier en Chine depuis depuis 2014, lorsque plus de 600 personnes avaient trouvé la mort dans la province du Yunnan (Sud-Ouest).

Selon l'agence Chine Nouvelle, la secousse de magnitude 6,2 a été ressentie jusque dans la grande ville de Xi'an, à environ 570 kilomètres de l'épicentre.

L'Institut d'études géologiques des Etats-Unis (USGS) a, lui, mesuré un séisme de faible profondeur avec une magnitude de 5,9 à 23H59 locales (15H59 GMT) et situé l'épicentre à une centaine de km de Lanzhou, capitale régionale du Gansu.

Le séisme a été suivi par plusieurs dizaines d'autres secousses, les autorités prévenant que de nouveaux séismes de magnitude supérieure à 5 étaient à craindre dans les prochains jours.

Une autre secousse, de magnitude 5,2 selon l'USGS, a été détectée en matinée dans la province du Xinjiang qui jouxte le Gansu à l'ouest.

Le président chinois Xi Jinping a appelé à "déployer tous les efforts possibles" dans les opérations de recherche et de secours et à assurer la sécurité des survivants et de leurs biens.

Le président russe Vladimir Poutine, allié de Pékin, a présenté ses "profondes" condoléances à M. Xi.

PUBLICITÉ

Températures glaciales

Le fort séisme du Gansu a aussi causé d'importants dégâts. L'approvisionnement en eau et en électricité a été interrompu dans les villages autour de l'épicentre, selon les médias officiels affirmant que l'électricité a été partiellement rétablie par la suite.

Les températures ont chuté bien en dessous de zéro dans le Nord de la Chine. Des images de l'une des zones les plus touchées diffusées sur CCTV montraient des habitants se réchauffant près d'un feu pendant que les services d'urgence installaient des tentes.

Des centaines de personnes ont été évacuées du Gansu, selon les autorités.

Des milliers de pompiers et secouristes ont été dépêchés sur la zone sinistrée, selon les médias étatiques qui ont fait état de l'envoi de 2 500 tentes, 20 000 manteaux et 5 000 lits pliants au Gansu.

Selon CCTV, le gouvernement central a déjà affecté 200 millions de yuans (26 millions d'euros) à l'aide d'urgence.

PUBLICITÉ

La Chine est régulièrement le théâtre de tremblements de terre, parfois très meurtriers: en 2008, une énorme secousse survenue dans la province du Sichuan avait fait plus de 87 000 morts ou disparus, dont 5 335 écoliers.

En août, un tremblement de terre d'une magnitude de 5,4 dans l'Est a fait 23 blessés et détruit des dizaines de bâtiments.

En septembre 2022, un séisme de magnitude 6,6 dans la province du Sichuan avait causé la mort de près de 100 personnes. En 2010, un séisme de 6,9 à Qinghai avait fait 3 000 morts et disparus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Séisme en Chine: "course contre la montre" pour reloger les rescapés durant l'hiver

NO COMMENT : Paris célèbre le nouvel an chinois

Chine : un séisme de magnitude 7,1 a frappé une partie de la région du Xinjiang