Le pape autorise la "bénédiction" des couples de même sexe

En acceptant de bénir les couples homosexuels, le pape François favorise "une maturation à l’intérieur de l’Église", en vue du synode de 2024.
En acceptant de bénir les couples homosexuels, le pape François favorise "une maturation à l’intérieur de l’Église", en vue du synode de 2024. Tous droits réservés Andrew Medichini/AP
Par Giorgia Orlandi
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une déclaration publiée lundi par le Vatican et signée par le souverain pontife autorise la bénédiction des unions homosexuelles, mais écarte toute parenté de cette cérémonie avec le mariage.

PUBLICITÉ

Ce lundi, le pape François a approuvé un document publié par le Vatican autorisant les prêtres à bénir les couples de même sexe. Notre correspondante à Rome, Giorgia Orlandi, explique pour ce changement significatif au sein de l'Eglise catholique.

Le Vatican affirme que les bénédictions ne devraient pas faire partie des rituels réguliers de l'église ou être liées aux unions civiles ainsi qu'aux mariages. En d’autres termes, le Vatican continue de considérer le mariage comme une relation entre un homme et une femme. Bien que ce ne soit pas la même chose qu'une bénédiction liturgique, cela représente un changement significatif dans la manière dont les personnes LGBTQ+ sont traitées par l'Église catholique.

Franca Giansoldati, correspondante du Vatican "Il Messaggero", explique : "c'est une avancée importante. C’est presque comme si le Pape annulait les décisions précédentes sur la décision qui avait été prise par Jean-Paul II et le pape Benoît, et n'oublions pas qu'en 2021 le pape François a approuvé un document qui disait que l'Église ne permettrait pas un tel changement. 

Alors que s'est-il passé? Lors du récent synode, des demandes pour ce type de bénédictions ont été présentées et le pape François ne pouvait pas les ignorer. Il y aura cependant de nombreuses objections à cette décision. Nous constatons déjà des réactions sur les réseaux sociaux, venant principalement d'évêques ou de divers représentants de l'Église qui ont exprimé leurs inquiétudes. Ce changement aura des conséquences au sein de l’Église qui n’a jamais paru aussi divisée qu’aujourd’hui.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Église catholique veut donner plus de place aux femmes

La Grèce devient le premier pays chrétien orthodoxe à légaliser le mariage homosexuel

Grèce : le mariage pour les couples homosexuels en passe d'être voté au Parlement