Italie : Venise prend de nouvelles mesures pour réguler le tourisme de masse

Des jeunes femmes costumées sont transportées à travers la foule lors du défilé "Le Tre Marie", qui ouvre traditionnellement les célébrations du carnaval sur la place Saint-Ma
Des jeunes femmes costumées sont transportées à travers la foule lors du défilé "Le Tre Marie", qui ouvre traditionnellement les célébrations du carnaval sur la place Saint-Ma Tous droits réservés AP Photo/Luigi Costantini
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La municipalité de Venise a annoncé vouloir mettre fin au tourisme de masse. Plusieurs mesures ont été prises. Désormais seuls les groupes de 25 visiteurs pourront avoir accès aux sites les plus touristiques.

PUBLICITÉ

Célèbre pour ses canaux et ses gondoles, la ville italienne de Venise veut mettre fin au tourisme de masse. Dès le mois de juin de nouvelles mesures rentreront en vigueur. 

Pour mettre fin aux nuisances provoquées par la sur fréquentation, les autorités municipales ont interdit l’utilisation de haut-parleurs . La ville a indiqué dans un communiqué « qu'ils peuvent générer de la confusion et des perturbations.»

Désormais seuls les groupes de 25 visiteurs seront autorisés dans le centre historique de Venise ainsi que les îles très visitées de Murano, Burano et Torcello.

La municipalité a également annoncé son intention de tester cette année une nouvelle redevance pour les touristes d’un jour. Des frais de 5 euros  par personne seront appliqués pendant 29 jours entre le mois d'avril et la mi-juillet, y compris la plupart des week-ends.

Cette taxe de séjour vise à réguler les foules, à encourager des visites plus longues, et contribuera à améliorer la qualité de vie des habitants de la Cité des Doges.

Ces décisions doivent permettre à la ville de Venise d'éviter d’être inscrite sur la liste du patrimoine en péril de l’UNESCO.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie : début des travaux de sécurisation de la tour Garisenda à Bologne

Le secrétaire d'État italien à la Culture accusé de blanchiment d'œuvres d'art volées

Qu'est-ce qui explique le problème du vieillissement de l'Italie ?