Séismes au Japon : au moins 55 morts, alertes au tsunami levées

Dégâts au Japon après plusieurs tremblements de terre, janvier 2024.
Dégâts au Japon après plusieurs tremblements de terre, janvier 2024. Tous droits réservés 西詰真吾/AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

De puissants tremblements de terre ont fait au moins 55 morts, selon un nouveau bilan, et ont détruit de nombreux bâtiments le long de la côte ouest du Japon.

PUBLICITÉ

Une série de puissants tremblements de terre a frappé l'ouest du Japon, faisant au moins 55 morts et endommageant des bâtiments, des véhicules et des bateaux. Les autorités ont averti les habitants de certaines régions mardi de rester loin de leurs maisons en raison du risque de nouveaux tremblements de terre violents.

Des répliques ont continué à secouer la préfecture d'Ishikawa et les régions voisines un jour après qu'un tremblement de terre de magnitude 7,6 a frappé la région lundi après-midi.

Trente personnes ont été confirmées mortes à Ishikawa, selon les autorités. Sept autres personnes ont été grièvement blessées, et les dégâts subis par les habitations sont si importants qu'ils n'ont pas pu être évalués dans l'immédiat.

"Sauver des vies est notre priorité et nous menons une bataille contre le temps", a déclaré mardi le Premier ministre Fumio Kishida. "Il est essentiel que les personnes piégées dans les maisons soient secourues immédiatement."

Un tremblement de terre d'une magnitude préliminaire de 5,6 a secoué la région au moment où il s'exprimait.

L'armée japonaise a dépêché un millier de soldats dans les zones sinistrées pour participer aux opérations de sauvetage, a déclaré M. Kishida, soulignant qu'il s'agissait de "dégâts à grande échelle". Les détails concernant les maisons endommagées sont toujours en cours d'investigation, a-t-il ajouté.

Les pompiers ont réussi à maîtriser un incendie dans la ville de Wajima, qui avait rougi le ciel avec des braises et de la fumée.

Les autorités de régulation nucléaire ont déclaré que plusieurs centrales nucléaires de la région fonctionnaient normalement. En mars 2011, un tremblement de terre et un tsunami avaient provoqué la fusion de trois réacteurs et la libération de grandes quantités de radiations dans la centrale nucléaire de Fukushima.

Des vidéos montrent des rangées de maisons effondrées. Certaines structures en bois ont été aplaties et des voitures ont été renversées. Des bateaux à moitié coulés flottent dans les baies où de grandes vagues ont déferlé, laissant un littoral boueux.

Alertes au tsunami levées

Lundi, l'Agence météorologique japonaise a émis une alerte au tsunami majeure pour Ishikawa et des alertes ou des avis de niveau inférieur pour le reste de la côte occidentale de l'île principale du Japon, Honshu, ainsi que pour l'île septentrionale de Hokkaido.

L'alerte a été réduite quelques heures plus tard, et toutes les alertes au tsunami ont été levées dès le début de la journée de mardi. Des vagues de plus d'un mètre ont frappé certains endroits.

L'agence a prévenu que d'autres tremblements de terre importants pourraient frapper la région au cours des prochains jours.

Les personnes qui ont été évacuées de leurs maisons se sont réfugiées dans des auditoriums, des écoles et des centres communautaires. Les trains à grande vitesse ont été interrompus dans la région, mais le service a été rétabli à certains endroits. Des tronçons d'autoroutes ont été fermés, des conduites d'eau ont éclaté et le service de téléphonie mobile a été interrompu dans certaines zones.

Les prévisions météorologiques annoncent de la pluie, ce qui suscite des inquiétudes quant à l'effritement des bâtiments et des infrastructures.

La région comprend des sites touristiques réputés pour leurs laques et autres objets d'artisanat traditionnel, ainsi que des sites classés au patrimoine culturel.

Le président américain Joe Biden a déclaré dans un communiqué que son gouvernement était "prêt à fournir toute l'assistance nécessaire au peuple japonais".

Le Japon est fréquemment touché par des tremblements de terre en raison de sa situation sur la "ceinture de feu", un arc de volcans et de lignes de faille dans le bassin du Pacifique.

Au cours de la dernière journée, le pays a subi une centaine de répliques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Séismes au Japon : 62 morts, course contre la montre pour retrouver des survivants

Avons-nous tiré les leçons de Tchernobyl et de Fukushima ?

Le Japon et l'Ukraine signent une cinquantaine d'accords