Séismes au Japon : 62 morts, course contre la montre pour retrouver des survivants

Un pompier traverse les décombres d'un marché incendié suite au tremblement de terre à Wajima, préfecture d'Ishikawa, Japon, mardi 2 janvier 2024.
Un pompier traverse les décombres d'un marché incendié suite au tremblement de terre à Wajima, préfecture d'Ishikawa, Japon, mardi 2 janvier 2024. Tous droits réservés Kyodo News via AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les sauveteurs se lancent dans une course contre la montre pour retrouver des survivants au Japon, où de puissants tremblements de terre ont fait au moins 62 morts.

PUBLICITÉ

Les secouristes continuent de fouiller les décombres, alors qu'un froid glacial et de fortes pluies sont annoncés, dans ce que le Premier ministre a qualifié de course contre la montre après les puissants tremblements de terre dans l'ouest du Japon, qui ont fait 62 morts. Des dizaines de personnes seraient encore coincées sous des bâtiments effondrés.

La préfecture d'Ishikawa et les régions voisines ont été secouées par une réplique de magnitude 4,9 tôt mercredi - l'une des dizaines de répliques qui ont suivi le tremblement de terre de magnitude 7,6 de lundi.

Les 72 premières heures sont particulièrement critiques, selon les experts, car les chances de survie diminuent considérablement après trois jours.

"Plus de 40 heures se sont écoulées. C'est une course contre la montre et j'ai le sentiment que nous sommes à un moment critique", a déclaré le Premier ministre Fumio Kishida à la presse. "Nous avons reçu des informations selon lesquelles de nombreuses personnes attendent toujours d'être secourues sous des bâtiments effondrés."

L'étroitesse de la péninsule de Noto a rendu encore plus difficile l'accès à certaines localités. L'eau, l'électricité et les services de téléphonie mobile étaient toujours coupés dans certaines zones.

"Presque toutes les maisons sont encore debout. Elles sont partiellement ou totalement détruites", a déclaré Masuhiro Izumiya, le maire de la ville voisine de Suzu, qui a subi d'importants dégâts.

Les responsables des secours ont distribué de l'eau, des couvertures, de la nourriture et d'autres fournitures. Des chiens de recherche se sont joints aux militaires et aux pompiers pour tenter de retrouver et de sauver des dizaines de personnes qui seraient encore prises au piège.

Fortes précipitations attendues

Les prévisions météorologiques annoncent de fortes précipitations à Ishikawa, ce qui fait craindre des glissements de terrain et des dégâts supplémentaires dans les maisons à moitié détruites. Les températures devraient chuter à environ 4°C au cours de la nuit.

Selon les autorités de la préfecture d'Ishikawa, 29 personnes sont mortes dans la ville de Wajima et 22 à Suzu. Onze décès ont été signalés dans d'autres villes voisines, et deux autres décès n'ont pas encore été confirmés officiellement à Wajima, ce qui signifie que le bilan total pourrait s'élever à 64 personnes. Des dizaines de personnes ont été gravement blessées, y compris dans les préfectures voisines.

Le gouverneur d'Ishikawa, Hiroshi Hase, a encouragé les habitants à utiliser des masques, des antiseptiques et du savon pour éviter la propagation de maladies infectieuses alors que les personnes évacuées s'abritent ensemble. La priorité est d'assurer un approvisionnement en eau et des services sanitaires adéquats pour les personnes déplacées, a-t-il déclaré.

Les autorités ont prévenu que la situation était imprévisible et qu'il était possible que des tremblements de terre encore plus importants se produisent.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Chine : un séisme de magnitude 7,1 a frappé une partie de la région du Xinjiang

Séismes au Japon : au moins 55 morts, alertes au tsunami levées

Le Japon et l'Ukraine signent une cinquantaine d'accords