EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre Israël-Hamas : six Palestiniens tués en Cisjordanie occupée par un tir israélien

armée israélienne
armée israélienne Tous droits réservés Majdi Mohammed/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Majdi Mohammed/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Somaya Aqad, Agences, Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins Six palestiniens tués lord d’un raid israélien en Cisjordanie occupée, des bombardements ont également eu lieu dans la Bande de Gaza, tuant deux journalistes palestiniens.

PUBLICITÉ

Dimanche matin très tôt en Cisjordanie occupée, une frappe israélienne a fait au moins six morts dans la ville de Jénine, selon le Hamas,  tandis qu’Israël a annoncé la mort d’un membre de sa police des frontières. L'armée israélienne menait une opération dans cette ville, bastion de la résistance palestinienne.

 Un homme conduisant une voiture portant des plaques d'immatriculation israéliennes a été mortellement touché à un carrefour très fréquenté de Cisjordanie dimanche, quelques heures après qu'un tir israélien dans le territoire occupé par Israël ait fait six morts parmi les Palestiniens et un membre de la police des frontières paramilitaire israélienne.

La victime de la fusillade a été identifiée plus tard comme un Palestinien résidant à Jérusalem. Les assaillants l'ont vraisemblablement pris pour un Israélien en raison des plaques d'immatriculation. Au fil des ans, des militants palestiniens ont perpétré des dizaines d'attentats contre des Israéliens en Cisjordanie, et l'armée a décrit la fusillade de dimanche comme un incident de ce type.

Le service de secours Magen David Adom a déclaré que les assaillants avaient tiré à travers le pare-brise avant de la victime. Il a ajouté que les ambulanciers arrivés sur les lieux dans le centre de la Cisjordanie ont trouvé l'homme sans vie dans sa voiture.

L'armée israélienne a déclaré que les forces de sécurité recherchaient le tireur dans la zone. Les médias israéliens ont rapporté que les forces de sécurité ont trouvé une voiture abandonnée qui a probablement été utilisée pour commettre l'attaque, et que le suspect s'est enfui à pied.

Regain de violences en Cisjordanie occupée

Quelques heures plus tôt, une confrontation meurtrière avait éclaté lorsque les forces de sécurité israéliennes étaient en patrouille pour rechercher des bombes en bord de route à Jénine, une ville et un camp de réfugiés adjacent du même nom dans le nord de la Cisjordanie.

Une bombe placée en bord de route a explosé près d'un véhicule de la police paramilitaire des frontières, tuant une policière et en blessant trois autres, selon la police.

Un hélicoptère militaire israélien a pris pour cible des Palestiniens qui lançaient des explosifs sur des véhicules israéliens et ont extrait les forces israéliennes, a déclaré l'armée israélienne. Sept Palestiniens ont été tués dans la frappe aérienne, selon le ministère palestinien de la santé.

Mujahhid Nazal, médecin dans une clinique voisine, a déclaré avoir entendu une "forte explosion" et s'être précipité sur les lieux de la frappe aérienne." La situation était vraiment désastreuse, sept jeunes hommes étaient étendus sur le sol", a-t-il déclaré.

Lors des funérailles de six des personnes tuées à Jénine, quatre des hommes étaient enveloppés dans les drapeaux verts du Hamas, le groupe militant islamique qui est engagé dans une guerre avec Israël à Gaza depuis trois mois. Les deux autres étaient recouverts, respectivement, du drapeau palestinien et de la bannière jaune du mouvement Fatah, rival du Hamas.

Ces derniers événements font suite à une augmentation des raids militaires meurtriers et des restrictions imposés aux résidents palestiniens en Cisjordanie depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas.

Deux journalistes palestiniens tués

Hamza Dahdouh, qui travaillait également pour la chaine de télévision Al Jazeera, et Mustafa Tharaya, journaliste indépendant, ont été tués lorsqu'une frappe isrélienne a touché leur voiture alors qu'ils se rendaient à une mission dans le sud de la Bande de Gaza, selon Al Jazeera. Un troisième journaliste, Hazem Rajab, a été grièvement blessé.

Amer Abu Amr, un photojournaliste, a déclaré dans un message sur Facebook que lui et un autre journaliste, Ahmed al-Bursh, avaient survécu à la frappe.

Wael Dahdouh, 53 ans, a été le visage de la couverture 24 heures sur 24 par Al Jazeera de cette guerre et des précédentes séries de combats pour des millions de téléspectateurs arabophones dans toute la région, apparaissant presque toujours à l'antenne avec le casque bleu et le gilet pare-balles portés pour identifier les journalistes dans les territoires palestiniens.

S'adressant à Al Jazeera après l'enterrement de son fils, M. Dahdouh a promis de continuer à rendre compte de la guerre.

"_Le monde entier doit regarder ce qui se passe ici, dans la bande de Gaza", a-t-il déclaré. "Ce qui se passe est une grande injustice pour des personnes sans défense, des civils. C'est également injuste pour nous en tant que journaliste_s".

Dans un communiqué, Al Jazeera a accusé Israël d'avoir délibérément pris les reporters pour cible et a condamné "les crimes continus commis par les forces d'occupation israéliennes contre les journalistes et les professionnels des médias à Gaza". Elle s'est également engagée à prendre "toutes les mesures légales pour poursuivre les auteurs de ces crimes".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trois Américains tués et 34 blessés lors d'une attaque de drone en Jordanie

Un chef militaire du Hezbollah tué dans une frappe dans le Sud du Liban

L'armée israélienne annonce la découverte de trois nouveaux corps d'otages à Gaza