Conflit Israël-Hamas : au Moyen-Orient, la diplomatie américaine et européenne s'active

a
a Tous droits réservés Evelyn Hockstein/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Face aux craintes d’un embrasement régional du conflit entre Israël et le Hamas, les Américains et les Européens poursuivent leurs efforts diplomatiques au Moyen-Orient.

PUBLICITÉ

Antony Blinken poursuit sa tournée au Moyen-Orient où il a rencontré plusieurs dirigeants arabes. Le chef de la diplomatie américaine s’est rendu au Qatar dimanche. Et alors que les craintes d’une escalade régionale du conflit augmentent, le secrétaire d’Etat américain a estimé que la guerre entre Israël et le Hamas pourrait bien se métastaser.

Face à un bilan qui dépasse les 22 700 morts selon le Hamas, Antony Blinken a déclaré qu’il était “impératif” qu’Israël fasse plus pour protéger les civils.

"Trop de civils palestiniens sont confrontés à un manque de nourriture, d'eau, de médicaments et d'autres produits de première nécessité. Les enfants, surtout", a déclaré Antony Blinken.

Les Européens eux aussi poursuivent leurs efforts diplomatiques dans la région. La ministre des Affaires Etrangères allemande a rencontré le président Isaac Herzog à Jérusalem dimanche. Pour l'Allemagne, Israël doit mener une opération militaire moins intensive.

"Il est de plus en plus évident que l'armée israélienne doit faire davantage pour protéger les civils à Gaza. Elle doit trouver les moyens de combattre le Hamas sans porter atteinte à tant de vies palestiniennes", a déclaré Annalena Baerbock.

Après le Liban, où il a déclaré que “personne ne sortira gagnant d’un conflit régional”, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell s'est rendu samedi en Arabie Saoudite.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La guerre entre Israël et le Hamas va-t-elle s'étendre à toute la région ?

Au sommet des pays arabes sur Gaza, l'Iran veut désigner Tsahal comme "organisation terroriste"

Gaza : les condamnations se multiplient à l'encontre d'Israël