En Georgie, une icône de Staline vandalisée dans une église suscite la controverse

a
a Tous droits réservés Foto: Captura de vídeo de AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une foule en colère réunie devant une maison située dans la capitale géorgienne. Ici habiterait une femme, accusée d’avoir vandalisé, dans une église, une icône sur laquelle serait représentée un personnage à l’effigie de Staline.

PUBLICITÉ

Cette image, diffusée sur les réseaux sociaux, a fait scandale dans l’ancienne république soviétique. Pour certains, cette icône ferait la promotion de l’ancien dictateur.

Devant le tollé suscité par cette affaire, le patriarche Elie II de Georgie a demandé à ce qu’elle soit retirée de la cathédrale de la Sainte-Trinité à Tbilissi.

Né en 1878 à Gori en Georgie, Joseph Staline a dirigé l’URSS de la fin des années 20, jusqu’à sa mort à Moscou en 1953. Il reste une figure très controversée dans son pays, où la population est majoritairement pro-européenne et le gouvernement pro-russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Estonie : plus de permis de séjour pour le chef de l'Église pro-russe

En Russie, nouveau tour de vis contre le droit à l'avortement

Théâtre : Poutine sur scène et devant ses juges