EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Israël annonce la fin des "opérations intenses" à Gaza

Selon l'ONU, 85% des Palestiniens de Gaza ont dû abandonner leur maison
Selon l'ONU, 85% des Palestiniens de Gaza ont dû abandonner leur maison Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée israélienne va ensuite étendre son contrôle au sud de l'enclave palestinienne, prévient Tsahal.

PUBLICITÉ

Les bombardements sur la bande de Gaza vont-ils bientôt cesser ?

L'État hébreu déclare que son armée va mettre fin aux opérations intensives et étendre son contrôle à la partie sud de l'enclave palestinienne.

Selon le Hamas, environ 24 000 Palestiniens ont été tués en trois mois de guerre.

Le mouvement islamiste annonce par ailleurs la mort de deux otages israéliens. Les médias les ont identifié comme étant Yossi Sharabi, 53 ans, et Itay Svirsky, 38 ans, qui avaient été enlevés au kibboutz de Beeri.

Le Hamas prétend qu'ils auraient été victimes de bombardements de Tsahal mais cette affirmation est impossible à vérifier et elle ne fera pas reculer Israël, prévient le ministre de la Défense :

"Si les tirs cessent, le sort des personnes enlevées sera scellé pour de nombreuses années dans la captivité du Hamas, estime Yoav Gallant. Sans pression militaire, personne ne nous parlera. Sans pression militaire, nous ne pourrons parvenir à aucun accord. Ce n'est qu'en position de force que les personnes enlevées pourront être libérées."

Si les tirs cessent, le sort des personnes enlevées sera scellé pour de nombreuses années dans la captivité du Hamas
Yoav Gallant
ministre israélien de la Défense

Ces images d'une ONG montrent le camp de réfugiés de Bureij, ou ce qu'il en reste car il a été rasé après le retrait des forces israéliennes.

Les Nations unies critiquent toujours les entraves à l'aide humanitaire dans l'enclave palestinienne. La livraison de matériel médical et de médicaments, de carburant, d'eau et d'équipements sanitaires dans le nord de Gaza a été refusé plusieurs fois de suite, depuis décembre.

L'ONU estime que 85% des habitants de Gaza ont du abandonner leur foyer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rencontre avec les juifs européens qui s'opposent à la guerre d'Israël contre le Hamas

Alors que les pourparlers de cessez-le-feu se poursuivent, 13 Palestiniens ont été tués à Gaza

Plus de 90 morts à Gaza : Israël dit avoir visé Mohammed Deif, cerveau des attentats du 7 octobre