Volodymyr Zelensky reconnaît qu'il envisage de remplacer son chef d'état-major

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy, au centre, lors de sa visite près de Zaporijjia, site de batailles féroces avec les troupes russes en Ukraine, le 4 février.
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy, au centre, lors de sa visite près de Zaporijjia, site de batailles féroces avec les troupes russes en Ukraine, le 4 février. Tous droits réservés AP/Ukrainian Presidential Press Office
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour la première fois, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a reconnu qu'il envisageait un éventuel limogeage du plus haut officier militaire du pays, le très populaire chef d'état-major Valery Zaluzhny.

PUBLICITÉ

La rumeur courrait depuis plusieurs jours. Ce dimanche, le président Volodymyr Zelensky est venu la corroborer lui-même lors d'une interview donnée à la télévision italienne RAI diffusée dimanche soir. Lorsque la question de l'éviction possible de son chef d'état-major Valery Zaluzhny lui a été posée, le président a affirmé réfléchir à "u_ne réinitialisation_", affirmant qu'"un nouveau départ est nécessaire", et que la question ne porte pas sur "une seule personne mais sur la direction des dirigeants du pays".

"Je pense à ce remplacement [...]Quand nous parlons de cela, je veux dire du remplacement d'une série de dirigeants d'État, (cela ne concerne) pas seulement un seul secteur, comme les militaires. Si nous voulons gagner, nous devons tous pousser dans la même direction, convaincus de la victoire, nous ne pouvons pas nous décourager, laisser tomber les armes, nous devons avoir la bonne énergie positive."

Des déclarations qui confirment pour la toute première fois que Volodymyr Zelensky envisage de licencier le très populaire général. Une possibilité qui provoque un tollé en Ukraine et ravi le Kremlin à l'approche du deuxième anniversaire du déclenchement de l'invasion à grande échelle de l'Ukraine.

Selon les médias ukrainiens et occidentaux, Volodymyr Zelensky a proposé la semaine dernière à Valery Zaluzhny de démissionner, mais le général a refusé. Valery Zaluzhny se refuse pour le moment à tout commentaire.

Tensions entre la présidence et l'état-major

Les nuages s'accumulent sur la relation qu'entretient le président et Valery Zaluzhny, alors que le pays fait face à de graves manques de munitions et de personnel suite à l'échec de la contre-offensive l'été derniers. Parmi les motifs de dissensions : la demande de l'armée d'élargissement de la mobilisation en fin d'année dernière à 500 000 personnes supplémentaires.

Un désaccord entre Valery Zaluzhny et Volodymyr Zelenskyy a éclaté pour la première fois à l’automne dernier lorsque le général a reconnu dans une interview donnée à The Economist que les combats avec la Russie étaient dans l’impasse. Dans la foulée, le président avait catégoriquement nié que ce soit le cas.

L'Ukraine a désespérément besoin d'une aide militaire occidentale accrue alors que les forces russes font pression dans de nombreuses directions sur la ligne de front de 1 500 kilomètres, mais un programme d'aide a été bloqué au Congrès américain. Le limogeage de Valery Zaluzhny pourrait alimenter l’incertitude parmi les alliés occidentaux.

La Russie s'est réjouie de cette perspective, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, ayant déclaré que les discussions sur le limogeage de Valery Zaluzhny révélaient des divisions au sein des dirigeants ukrainiens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell à Kyiv pour une visite de deux jours

No Comment : quatre dirigeants occidentaux se sont rendus en Ukraine

Quatre dirigeants occidentaux étaient à Kyiv ce samedi