Un an après les séismes en Turquie, les promesses du président Erdogan se heurtent aux faits

En Turquie, les promesses en suspens de l’après-séisme
En Turquie, les promesses en suspens de l’après-séisme Tous droits réservés AP Photo / Metin Yoksu
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Turquie commémore le séisme du 6 février 2023, qui a fait plus de 53 000 morts dans le sud-est du pays. Mais les travaux de reconstruction n'avancent pas au rythme promis.

PUBLICITÉ

C'est un traumatisme encore vivace pour des millions de Turcs. Un an après le séisme qui a ravagé le sud-est du pays et fait plus de 53 000 morts, de nombreux sinistrés sont toujours sous le choc de ce tremblement de terre de magnitude 7,8.

A Kahramamara, ville dévastée où ont eu lieu les commémorations, le Président Recep Tayyip Erdoğan a salué les efforts de reconstructions après ce qu'il a qualifié de "catastrophe du siècle" : "en plus de nous souvenir de nos pertes lors du tremblement de terre, nous nous souviendrons du 6 février comme d'une date où nous avons prouvé notre solidarité nationale face aux catastrophes et l'avons renforcée de jour en jour."

Au milieu du deuil, la colère face à la lenteur de la réaction des autorités est très vivace. Jusqu'ici, seule la moitié des 650 000 nouveaux logements a été construite.

Quelque 6 000 personnes ont également été tuées en Syrie voisine. Les ONG affirment que la situation y catastrophique les survivants, et que les travaux de reconstruction progressent très lentement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Turquie : Antioche, un an après le tremblement de terre dévastateur

Turquie : deux assaillants attaquent en plein office une église italienne faisant un mort

La Turquie a arrêté 304 personnes soupçonnées d'avoir des liens avec l'Etat Islamique