EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

En Ukraine, dans la région de Donets'k, des habitants refusent de quitter leurs maisons

a
a Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews avec Valérie Gauriat
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Situé à une douzaine de kilomètres de la ligne de front, dans l'oblast de Donetsk, le village de Predtechyne, est pris entre deux feux depuis la contre-offensive ukrainienne l'été dernier. La plupart de ses habitants sont partis, mais une vingtaine de villageois refusent de quitter leurs maisons.

PUBLICITÉ

Le village de Predtechyne, proche de la ville de Bakhmout (région de Donets'k, Ukraine), a payé un lourd tribut à la guerre. La plupart de ses habitants ont été évacués vers des zones plus sûres. Oleksandr fait partie des 20 villageois, sur 150, qui ont décidé de rester, malgré la guerre et les conditions de vie difficiles.

Sa maison a été lourdement touchée par les bombardements.

"Dieu merci, je n'étais pas à la maison à ce moment-là. Sinon, je serais mort".

La femme d'Oleksandr est partie se réfugier dans une ville voisine. Mais lui est resté. À l'extérieur, nous rencontrons l'un des soldats opérant dans la région. Il ne souhaite pas être identifié.

“C'est difficile. Les combats se poursuivent. Ils essaient de prendre Avdiivka. Ils arrivent, ils arrivent ! La guerre est le travail le plus difficile qui soit dans cette vie. Je vais continuer mon combat pour servir la mère patrie”, déclare le soldat.

Quels que soient les risques, Oleksandr est convaincu que les soldats ukrainiens le protégeront.

"Je pense que nous allons gagner et reconstruire. Pour que tout soit comme avant”, explique-t-il.

"C'est ma terre. C'est la terre de mon père. La terre de mon grand-père et de mon arrière-grand-père. Pourquoi devrais-je aller ailleurs ?", poursuit-il.

Même si les quelques personnes qui ont décidé de rester dans les villages proches de la ligne de front ont confiance en leur armée, la situation reste tendue. Et les militaires ukrainiens se préparent à toute tentative des Russes de gagner ce territoire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : l'armée peine à recruter, la mobilisation pourrait être renforcée

Guerre en Ukraine : la situation, carte à l'appui, au 12 février 2024

Au moins 31 morts en Ukraine après des bombardements massifs russes