Les Ukrainiens ont abattu un deuxième avion-radar russe en mer d'Azov

Des pompiers ukrainiens après un bombardement russe.
Des pompiers ukrainiens après un bombardement russe. Tous droits réservés AP/Ukrainian Emergency Service
Tous droits réservés AP/Ukrainian Emergency Service
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Alors qu'au sol la Russie semble avoir repris la main, en multipliant par ailleurs les raids aériens, l'armée ukrainienne a détruit un deuxième avion-radar de détection russe en mer d'Azov.

PUBLICITÉ

L'armée ukrainienne affirme avoir abattu un deuxième avion russe de détection et de commandement A-50 de type Awacs. L'avion aurait été intercepté dans la région de Krasnodar en Russie, à environ 200 km de la ligne de front en mer d'Azov. 

Moscou n'a pas commenté cette information mais Kyiv a nié les affirmations antérieures selon lesquelles cet avion russe aurait été abattu par un missile amércian Patriot. Selon le renseignement ukrainien c'est un missile S-200 SAM désuet qui aurait été utilisé pour tirer sur l'avion. Ce système est apparu en URSS dans les années 1960, mais a été modernisé à plusieurs reprises depuis.

L'A-50 est un avion-radar. Le premier engin a été abattu par les forces ukrainiennes fin janvier également au-dessus de la mer d'Azov, aux côtés d'un centre de contrôle et de contrôle aéroporté Il-22.

La Russie, quant à elle, a poursuivi ses bombardement via de nombreuses frappes aériennes contre les villes ukrainiennes. Vendredi, Odessa a été prise pour cible pour la deuxième fois dans la même journée : après une précédente attaque qui a coûté la vie à trois personnes, une frappe de drone a été signalée dans la soirée. Une femme aurait été tuée sous les décombres de sa maison.

À son tour, le ministère russe de la Défense a déclaré avoir "déjoué une tentative" d'attaques ukrainiennes contre les Dornes dans les régions de Koursk et de Toula, au sud de Moscou.

Pour contrecarrer les attaques russes, Kyiv attend la livraisons de F-16 fabriqués en grande partie par les États-Unis. Les pilotes ukrainiens suivent déjà des formations et des cours de pilotage au Danemark : ce pays a promis de livrer ses F-16 à l'Ukraine dès cette année.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des pilotes ukrainiens formés au maniement des F-16 américains en Roumanie l'année prochaine

Plusieurs pays proposent de former les pilotes ukrainiens sur les avions de chasse F-16

Guerre en Ukraine : Kyiv craint une nouvelle offensive russe