Les tactiques russes en mer Noire "pas à la hauteur", selon le ministère britannique de la Défense

Sasha Vakulina, Euronews
Sasha Vakulina, Euronews Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Ukraine a forcé les unités de la flotte russe à déplacer leurs principales zones d'opération vers l'est de la mer Noire, estime le ministère britannique de la Défense.

PUBLICITÉ

Les responsables russes et les médias d'État se sont largement abstenus d'évoquer publiquement le deuxième anniversaire de l'invasion à grande échelle de l'Ukraine par la Russie, le 24 février, probablement dans le but d'éviter d'aborder l'échec de la Russie à atteindre ses objectifs de guerre déclarés à des coûts humains significatifs, selon l'Institut pour l'étude de la guerre (ISW).

La fin du mois de février marque également le 10e anniversaire de l'invasion russe et de l'annexion illégale de la Crimée qui s'en est suivie.

Le ministère britannique de la Défense estime que les tactiques de la Russie contre la guerre créative de l'Ukraine en mer Noire ne sont pas à la hauteur.

Au début de l'invasion à grande échelle, en février 2022, la marine russe a conservé sa liberté de manœuvre dans l'ensemble de la mer Noire, en particulier dans le nord-ouest.

L'Ukraine ayant réussi à utiliser des solutions asymétriques pour pallier l'absence d'une marine traditionnelle - comme les missiles guidés et les navires sans équipage - la marine russe a été contrainte à plusieurs reprises de réévaluer son appétit pour le risque.

L'Ukraine a continué à pousser la perception de la menace russe vers de nouveaux sommets grâce à des activités de frappes combinées sur terre et en mer, obligeant les unités de la flotte russe de la mer Noire à déplacer leurs principales zones d'opération vers l'est de la mer Noire.

Cette carte du ministère britannique de la défense montre les principales zones d'opérations maritimes de la Russie en mer Noire :

La première zone est celle où la flotte de la mer Noire opère à moindre risque. La deuxième zone présente un risque accru. La troisième zone présente un risque plus élevé et la quatrième zone est celle où les opérations en mer Noire sont interdites.

Le ministère britannique de la Défense a déclaré fin décembre que la Russie avait perdu environ 20 % de sa flotte de la mer Noire au cours des quatre derniers mois. Au niveau stratégique, l'approche de l'Ukraine a empêché la Russie d'interférer avec ses routes commerciales maritimes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : la victoire "dépend de vous", lance Zelensky à l'Occident

Volodymyr Zelensky dévoile les pertes humaines ukrainiennes, 31 000 soldats auraient été tués

Pour Volodymyr Zelensky, "Poutine peut perdre cette guerre"