France : l'IVG sera lundi dans la Constitution

AP
AP Tous droits réservés Michel Euler/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Michel Euler/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le droit a l'Interruption volontaire de grossesse a passé l'obstacle du Sénat, le droit à l'IVG doit être inscrit ce lundi dans la Constitution.

PUBLICITÉ

Le droit à l'interruption volontaire de grossesse a passé l'avant-dernier obstacle avant son inscription dans la Constitution.

Malgré les réticences de certains sénateurs sur les bancs de droite, la chambre haute du Parlement a voté en faveur de la réforme à 267 voix contre 50.

L'inscription définitive de l'IVG dans la Constitution doit être validée ce lundi par les deux chambres réunies en Congrès à Versailles.

Eric Dupond-Moretti, Ministre français de la Justice : "Que les choses soient très claires, le gouvernement n'a pas l'intention de créer un droit absolu, illimité et exécutoire. L'objectif aujourd'hui est de protéger la liberté des femmes, pas de l'étendre. Pour le dire encore plus simplement : le gouvernement veut empêcher une majorité future de porter atteinte à la liberté des femmes de contrôler leur propre corps."

Aux yeux du ministre français de la Justice, la "liberté garantie" de recourir à l'IVG ouvre une "nouvelle page du droit des femmes".

De son côté, le Premier ministre Gabriel Attal estime que la France est "à l'avant-garde" à l'heure où "les droits des femmes sont attaqués dans le monde."

« En inscrivant le droit à l'avortement dans la Constitution, le droit à l'avortement est protégé. Qu'il soit gravé dans le marbre en tant que loi fondamentale, car il y a encore des attaques contre l'avortement aujourd'hui."

« C'est encourageant pour tous les droits des femmes, car même s'il y a eu beaucoup de progrès, c'est encore une lutte quotidienne. Cela peut servir d'exemple pour d'autres pays, ce qui est toujours positif. »

Sauf surprise, le Congrès soutiendra ce lundi l'inscription de l'IVG dans la Constitution, et la réforme sera définitivement adoptée à 4 jours du 8 mars, la journée internationale du droit des femmes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Moulin rouge à Paris privé de ses ailes après un incident

Les journalistes ont eu un accès rare au sous-marin français à propulsion nucléaire de classe Rubis

Elections européennes : les Républicains font campagne sur l'immigration à Menton