Colère des agriculteurs en Pologne : la pression s'intensifie sur le Premier ministre Donald Tusk

Des manifestants ont jeté des pavé contre les forces de l'ordre ce mercredi à Varsovie.
Des manifestants ont jeté des pavé contre les forces de l'ordre ce mercredi à Varsovie. Tous droits réservés Michal Dyjuk/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Michal Dyjuk/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Lors d'une grande manifestation ce mercredi à Varsovie, des heurts ont opposé des agriculteurs aux forces de l'ordre. A moins de cent jours des élections européennes, la pression monte d'un cran contre le gouvernement de Donald Tusk.

PUBLICITÉ

La colère des agriculteurs polonais ne faiblit pas. A moins de 100 jours désormais des élections européennes, la tension est toujours bien palpable sur fond de revanche de l'opposition après la victoire de la coalition de Donald Tusk, le nouveau Premier ministre polonais.

Mercredi, lors d'une nouvelle manifestation à Varsovie, des participants ont lancé des pavés sur la police et ont tenté de franchir les barrières autour du parlement, plusieurs policiers ont été blessés, ont indiqué les autorités. Plusieurs dizaines de manifestant ont été interpellés. 

Ces événements marquent une escalade dans les protestations des agriculteurs irrités par les politiques de l'Union européenne et par les importations alimentaires en provenance d'Ukraine qui, selon eux, menacent leurs moyens de subsistance.

Des agriculteurs en tracteur ont également bloqué des autoroutes menant à Varsovie tandis que des milliers de leurs partisans sont rassemblés devant le bureau du Premier ministre. Certains ont piétiné un drapeau de l’Union européenne et brûlé un faux cercueil portant le mot « agriculteur ».

Les agriculteurs polonais ont été rejoints par des mineurs, des forestiers, des chasseurs et d'autres sympathisants. Ils ont klaxonné et déclenché des pétards et des fumigènes, malgré les avertissements de la police selon lesquels l'utilisation de pièces pyrotechniques était interdite. Certains manifestants ont brûlé des pneus.

Cette escalade a accru la pression sur le gouvernement de Donald Tusk. Ce dernier a déjà fait savoir qu'il comprenait les frustrations "justifiées" des agriculteurs et a annoncé qu’il prévoyait de proposer des amendements au Pacte vert européen, conspué par les manifestants.  "La protection de l'environnement ne peut pas et ne doit pas être en conflit avec la production alimentaire", a-t-il rappelé cette semaine Donald Tusk.

L'ancien président du Conseil européen tente également d'apaiser la colère provoquée par l'afflux de céréales et d'autres produits alimentaires ukrainiens, qui, selon les agriculteurs polonais, font baisser les prix du marché et mettent en péril le secteur agricole.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

À Varsovie, Rishi Sunak annonce augmenter le budget défense du Royaume-Uni et aider l'Ukraine

Les températures hivernales se sont imposées en Pologne

Les dépenses militaires en Europe sont au plus haut