EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La Pologne et la Chine inaugurent leur première liaison ferroviaire commerciale

Un train de marchandises chinois
Un train de marchandises chinois Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2016 The AP. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistribu
Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2016 The AP. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistribu
Par Magdalena Chodownik et Jean-Philippe LIABOT
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Pékin et Varsovie ont lancé une liaison ferroviaire régulière, remettant au goût du jour l'ancienne route de la soie, afin de renforcer le commerce entre la Chine et l'UE.

PUBLICITÉ

La Chine et la Pologne cherchent à imiter l'ancienne route commerciale eurasienne, la "Route de la soie". C'est pourquoi la première liaison ferroviaire régulière entre les deux pays a été mise en place.

Ce projet renforcera non seulement les échanges entre Pékin et Varsovie, mais aussi entre la Chine et l'UE, et s'inscrit également dans le cadre de l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route", lancée il y a une dizaine d'années.

La liaison ferroviaire nouvellement établie permet aux produits arrivant à Varsovie en provenance de Chine d'être efficacement déchargés et distribués localement et sur les autres marchés européens.

Ce développement souligne les efforts stratégiques de la Chine pour étendre ses réseaux commerciaux à l'échelle mondiale et offre à l'Europe de nouveaux moyens d'exporter des produits vers le pays asiatique.

Lors d'une visite en juin dernier à Pékin, le président polonais Andrzej Duda avait souligné l'importance de tels accords économiques avec la Chine.

Le président chinois Xi Jinping, à droite, et le président polonais Andrzej Duda assistent à la cérémonie de bienvenue à Pékin, lundi 24 juin 2024.
Le président chinois Xi Jinping, à droite, et le président polonais Andrzej Duda assistent à la cérémonie de bienvenue à Pékin, lundi 24 juin 2024.Pedro Pardo/AP

Rééquilibrer la balance commerciale entre les deux continents

Magdalena Rybicka, directrice de l'Institut d'études asiatiques de l'Académie des finances et des affaires de la Vistule, souligne que pour l'heure, "des cargaisons d'appareils ménagers et de petits équipements sont transportées. Elle souligne le potentiel de cette route pour soutenir l'exportation de produits polonais vers la Chine, en particulier dans des secteurs comme l'agriculture, à la suite des récents accords commerciaux."

Pour la Pologne, la Chine est le deuxième pays en termes de coopération économique et commerciale, mais pour la Chine, le marché polonais est pour l'instant insignifiant.

Mme Rybicka explique que son pays souhaite équilibrer une situation commerciale très défavorable.

Une opportunité commerciale pour les pays européens

Radosław Pyffel, expert en politique internationale de la Chine, évoque les implications plus larges de cette connexion ferroviaire pour l'Europe : "Nous regardons l'Euro 2024 et beaucoup d'entreprises qui sponsorisent cet événement sont des entreprises chinoises. Cela nous montre quelque chose d'intéressant, à savoir que les entreprises chinoises ont l'intention de se développer sur le marché européen et qu'il s'agit certainement d'une opportunité commerciale."

Cette liaison ferroviaire est à la fois le signal d' une augmentation des importations en provenance de Chine, mais aussi un espoir d'accroissement des exportations vers ce pays, par exemple dans le domaine des voitures électriques.

M. Pyffel pense que la Pologne ne sera pas au centre de ce processus, mais qu'elle peut en être un élément important. Selon lui, d'autres pays comme la Hongrie, l'Italie et l'Espagne essaieront également d'attirer les investissements de la Chine.

La situation à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie pourrait être un problème

La correspondante d'Euronews Magdalena Chodownik note toutefois que la situation à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, par laquelle passe ce train, pourrait avoir un impact sur son bon fonctionnement.

"Malgré la controverse qui entoure les relations avec la Chine - qui entretient des relations avec la Russie - les échanges commerciaux se resserrent", note Magdalena Chodownik. "Cependant, les tensions de la Pologne avec la Biélorussie pourraient s'avérer problématiques - le gouvernement polonais n'exclut pas une fermeture complète des frontières avec son voisin de l'Est si la crise migratoire continue de prendre de l'ampleur."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pologne : des milliers de manifestants pour le droit à l'avortement

Sous l'égide de Pékin, les factions palestiniennes signent un accord politique d'unité nationale

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints