EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid

L'ancien président brésilien Jair Bolsonaro
L'ancien président brésilien Jair Bolsonaro Tous droits réservés Silvia Izquierdo/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Silvia Izquierdo/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec agences
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le rapport de police incriminant l’ancien président brésilien ouvre la voie à une procédure pénale.

PUBLICITÉ

La police fédérale brésilienne a formellement accusé l’ancien président Jair Bolsonaro de fraude sur son carnet de vaccination, ouvrant la voie à des poursuites pénales, selon un rapport de police.

Le ministère public doit maintenant décider s’il y a lieu d’engager des poursuites. Au total, la police enquête sur 17 suspects. Ceux-ci auraient introduit de fausses données de vaccination dans la base de données. Celles de Jair Bolsonaro, de sa fille Laura et de son ex-aide de camp Mauro Cid auraient été falsifiées.

La falsification permettait de délivrer un certificat de vaccination à une personne qui n’était pas vaccinée, afin de contourner les restrictions de voyage au Brésil et aux États-Unis, par exemple.

"Concernant la vaccination réalisée à Sao Paulo – le seul document qui figure dans le carnet de vaccination de l'ex-président – (...) la conclusion est qu'il s'agit d'une fraude du système d'enregistrement des vaccinations contre le Covid-19", a déclaré l'organe de contrôle.

Affaire classée, "faute d'éléments suffisants"

Le contrôleur recommande toutefois de classer l'affaire, "faute d'éléments suffisants" pour trouver les responsables. Il a en effet constaté que nombre de fonctionnaires pouvaient introduire de fausses données, ayant accès au système informatique de vaccination. Cette enquête avait notamment pour objectif de déterminer si des fonctionnaires fédéraux avaient falsifié le carnet de vaccination de Jair Bolsonaro.

700 000 victimes au Brésil

Au cours de son mandat, Jair Bolsonaro a minimisé à plusieurs reprises l’importance de la vaccination et des mesures de distanciation sociale pendant la pandémie, qui a fait plus de 700 000 victimes au Brésil.

Jair Bolsonaro a déjà été déclaré politiquement inéligible jusqu’en 2030 pour avoir diffusé de fausses informations lors des élections de 2022. La police a récemment saisi son passeport dans le cadre d’une enquête sur ses actions après sa défaite électorale face au président Luiz Inácio Lula da Silva.

La semaine dernière, les anciens chefs de l’armée de terre et de l’armée de l’air brésiliennes ont affirmé que Jair Bolsonaro avait discuté d’un projet de décret visant à empêcher la passation du pouvoir après l’élection.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brésil : Emmanuel Macron en visite dans le pays pour relancer le partenariat

La justice brésilienne entame les procès des émeutes pro-Bolsonaro du 8 janvier

Brésil : l'ex-président Jair Bolsonaro condamné à huit ans d'inéligibilité pour "abus de pouvoir"