Ukraine : la France attend de la Chine "qu'elle passe des messages très clairs à la Russie"

Stéphane Séjourné, ministre français des Affaires étrangères, et son homologue chinois, Wang Yi, à Pékin, lundi 1er avril.
Stéphane Séjourné, ministre français des Affaires étrangères, et son homologue chinois, Wang Yi, à Pékin, lundi 1er avril. Tous droits réservés Ken Ishii/AP
Tous droits réservés Ken Ishii/AP
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, a déclaré que la France attendait de la Chine qu'elle envoie "des messages très clairs à la Russie" concernant la guerre en Ukraine.

PUBLICITÉ

Exhorter la Chine à user de son influence auprès de la Russie pour mettre fin à la guerre en Ukraine : c'était l'un des objectifs de la récente visite de Stéphane Séjourné ce lundi à Pékin. 

Au cours de son entretien avec son homologue chinois Wang Yi, le Ministre français des Affaires étrangères a appelé Pékin à envoyer des messages "très clairs" à Moscou : "il ne s'agit donc pas uniquement d'une question de stratégie, mais plutôt de la manière dont nous pouvons garantir l'instauration de la paix en Ukraine et éventuellement le retrait des troupes russes. Nous devons donc envoyer à la Russie un message très clair. Nous attendons également d’un grand pays comme la Chine qu’il envoie des messages très clairs."

La Chine, qui se présente comme une partie neutre mais dont la relation avec la Russie s'est approfondie depuis le début du conflit, appelle à un règlement politique pour mettre fin aux combats en Ukraine. Elle est régulièrement appelée par la communauté occidentale à jouer un rôle plus actif dans ce conflit, en utilisant son influence sur la Russie.

Le commerce était également au coeur des discussions. Les exportations de véhicules chinois vers lemarché européen inquiète Bruxelles. Ces derniers mois, plusieurs dirigeants politiques en Europe et aux États-Unis ont justement évoqué cette nécessité de réduire la dépendance de leur pays au géant asiatique, ce à quoi le gouvernement chinois se dit fortement opposé.

Le ministre français des Affaires étrangères a toutefois plaidé lundi pour un"rééquilibrage économique", car "nos échanges doivent aussi reposer sur une base saine et durable".

De son côté, la Chine a promis d'importer davantage de produits et de services de haute qualité en provenance de France, après qu'une enquête européenne sur les exportations chinoises de véhicules électriques, soutenue par Paris, a menacé de déclencher un conflit commercial entre les deux pays.

La visite de Stéphane Séjourné s'inscrit dans le cadre du 60ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine, et dans un contexte de reprise des échanges en face-à-face depuis la sortie du COVID.

C'est la deuxième fois en moins de six mois qu'un ministre des Affaires étrangères français se rend en Chine, après la visite en novembre dernier de l'ex-ministre Catherine Colonna.

Le séjour visait également à travailler à "une feuille de route" dans le cadre de la préparation de la visite du président chinois, Xi Jinping, en France. Ayant limité ses déplacements durant toute la période du COVID en Chine, Xi Jinping ne s'est pas rendu en Europe depuis 2019. La France sera une étape de sa tournée européenne, qui passera aussi par la Serbie, a déjà fait savoir le président serbe, Aleksandar Vučić.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La tension monte entre la Chine et les Philippines

L'ultimatum des législateurs américains à TikTok pour couper ses liens avec la Chine

L'Iran, la Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints