Tesla pourrait perdre sa première place sur le marché des véhicules électriques

Un modèle BYD SEAL photographié avec le parlement hongrois en arrière-plan.
Un modèle BYD SEAL photographié avec le parlement hongrois en arrière-plan. Tous droits réservés BYD
Par Doloresz Katanich
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Elon Musk pourrait ne pas rester trop longtemps à la tête du plus grand empire de voitures électriques au monde.

PUBLICITÉ

Le constructeur automobile chinois, BYD, se présente comme "la plus grande marque de voitures dont vous n'avez jamais entendu parler", et pourtant il est sur le point de dépasser Tesla en termes de ventes mondiales, selon un nouveau rapport.

Bien que BYD soit l'un des plus grands fabricants de véhicules électriques (VE) au monde, la marque n'est pas très connue des acheteurs européens.

Toutefois, cela pourrait bientôt changer, étant donné les bonnes performances commerciales de BYD sur deux marchés européens cruciaux, l'Allemagne et la Suède. L'entreprise a également annoncé l'ouverture de sa première usine européenne de VE, en Hongrie.

Entre-temps, BYD a augmenté régulièrement ses ventes mondiales et est sur le point de se rapprocher de Tesla au cours du dernier trimestre de l'année. Les données de Bloomberg montrent que le constructeur automobile américain n'a vendu que 3 456 VE de plus que son homologue chinois au cours des trois mois précédant septembre 2023.

Mais qu'est-ce que BYD fait mieux que Tesla ?

Le nom BYD signifie "Construisez vos rêves", et c'est exactement ce qu'a fait son fondateur Wang Chuanfu. Il a grandi dans le village pauvre de Wuwei, dans la province d'Anhui, dans l'est de la Chine, et vaut aujourd'hui 14,8 milliards de dollars, selon Bloomberg.

Wang Chuanfu a créé sa société en 1995 pour fabriquer des batteries électriques. Aujourd'hui, l'entreprise est présente dans la construction automobile, le transport ferroviaire, les énergies renouvelables et l'électronique.

BYD a présenté son premier modèle de voiture, un hybride rechargeable appelé F3DM, en 2008. Juste à temps pour bénéficier des nouvelles subventions du gouvernement chinois pour l'achat de voitures rechargeables, notamment des réductions d'impôts pour les consommateurs, des incitations pour les fabricants, un soutien à la recherche et au développement et des prêts bon marché.

Le potentiel de croissance de l'entreprise a également attiré l'attention de Warren Buffett. Berkshire Hathaway Inc. a payé environ 230 millions de dollars (208 millions d'euros) pour une participation d'un dixième dans le constructeur automobile chinois, en 2008.

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a toutefois mis du temps à prendre au sérieux le potentiel de la marque. Elon Musk a même plaisanté sur le constructeur chinois il y a quelques années, mais aujourd'hui, même lui reconnaît la concurrence.

Entre-temps, BYD a réussi à faire baisser les prix des voitures rechargeables afin qu'elles puissent entrer dans une saine concurrence avec les véhicules à moteur à combustion.

La marque, qui innove rapidement, a laissé plusieurs concurrents derrière elle et, aujourd'hui, BYD est présente dans plus de 70 pays sur six continents et s'est hissée à la 9e place du classement mondial des ventes globales de voitures.

BYD enregistre des ventes importantes au Brésil, au VietNam, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Allemagne et en Suède, mais c'est en Chine, le plus grand marché automobile du monde, qu'elle est la plus forte.

Elle propose six modèles qui coûtent beaucoup moins cher que ce que Tesla facture pour sa berline Model 3 la moins chère en Chine.

Les ventes de modèles BYD sont également soutenues par des coûts d'emprunt favorables en Chine. Tesla est quant à lui plus présent sur les marchés américain et européen, où les emprunts sont plus coûteux.

Toutefois, le design des modèles BYD n'est pas encore à la hauteur de celui de Tesla, et le géant américain des VE devance toujours BYD en termes de revenus, de recettes et de capitalisation boursière, mais ces écarts pourraient bientôt se combler. Les analystes de Bernstein prévoient que Tesla réalisera un chiffre d'affaires de 114 milliards de dollars (103 milliards d'euros), contre 112 milliards de dollars (101,2 milliards d'euros) pour BYD, rapporte Bloomberg.

Une partie du succès de BYD en 2024 pourrait provenir du lancement attendu de sa troisième génération de VE offrant davantage de technologies, telles que la conduite automatisée - un domaine que BYD n'a pas encore conquis avec ses produits abordables.

Dans le même temps, de nouveaux concurrents pourraient donner des maux de tête à Tesla et à BYD dans un avenir proche, notamment le géant de la technologie Huawei Technologies, qui bénéficie d'un financement important.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les véhicules électriques vraiment plus écologiques que les voitures à essence ou diesel ?

Quels sont les pays de l'UE qui achètent le plus de voitures électriques ?

Dans quel pays européen a-t-on acheté le plus de voitures électriques en janvier 2024?