En Croatie, la fermeture des magasins le dimanche ne fait pas l'unanimité

La limitation de l'ouverture des magasins le dimanche est contestée par les professionnels du commerce.
La limitation de l'ouverture des magasins le dimanche est contestée par les professionnels du commerce. Tous droits réservés Marko Drobnjakovic/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Marko Drobnjakovic/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'ouverture limitée des magasins le dimanche est dénoncée par le monde des affaires mais les salariés semblent satisfaits.

PUBLICITÉ

Depuis juillet dernier en Croatie, une loi limite drastiquement l'ouverture des magasins le dimanche. Désormais les détaillants doivent choisir 16 dates par an. Le reste du temps, leur commerces devront rester fermés.

Près d'un an après la mise en oeuvre de cette mesure, la loi reste au coeur d'une vive polémique. Si les salariés semblent plutôt satisfaits, leurs employeur le sont nettement mois. 

Ainsi, les cinq grands centres commerciaux de la région de Zagreb affirment que les revenus du dimanche, qui sont plus élevés, vont entraîner une baisse du chiffre d'affaires d'environ 50 millions d'euros.

Les propriétaires de petits magasins, les plus touchés par la nouvelle loi sont également vent debout. 

Beaucoup ont l’impression que ces mesures nuisent globalement à l’économie.

Gordan Kolar possède deux petits magasins, l'un à Zagreb et l'autre à Dubrovnik, et il craint que, pendant la saison touristique, les dimanches non ouvrables ne lui causent d'énormes pertes financières. 

Dans certains pays méditerranéens, les magasins restent ouverts le dimanche, rappelle Boris Podobnik, économiste de l'association Voice of Entrepreneurs.

Il explique que depuis l'implantation de la loi sur le commerce dominical, il y a déjà eu des licenciements parmi les commerçants de détail. En outre, le chiffre d'affaires du commerce de détail aurait chuté d'un milliard d'euros.

La Chambre croate des métiers et de l'artisanat affirme ^également que la loi présente certaines lacunes.

Mais pour Zlatica Štulić, présidente du Syndicat du commerce de détail, dont l'organisation lutte depuis des années contre le commerce le dimanche., la loi protège davantage les employés qui restent libres de ne pas travailler le dimanche.

Selon Zlatica Štulić, le besoin de main-d'œuvre ne va pas diminuer, car avant la crise, il y avait déjà une pénurie de main-d'œuvre qui était couverte par les étudiants et les retraités travaillant à temps partiel.

Selon le ministère du Tourisme, les revenus record des touristes étrangers en 2023 ne font que confirmer la croissance enregistrée tout au long de l'année 2023, qui a connu des résultats particulièrement bons en pré et post-saison. Le ministère du Tourisme a conclu qu'il est également très satisfait des indicateurs pour le début de 2024.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Science, entreprises et sports : Les femmes du Qatar qui font la différence

Les profits du travail forcé ou "esclavage moderne" en hausse de 37% par rapport à 2014 selon l'OIT

Qatar : les femmes en pointe sur l'innovation numérique et le développement durable