EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le Nicaragua accuse l'Allemagne de "complicité" dans les crimes à Gaza

Israël annonce le retrait de ses troupes du Sud de la bande de Gaza
Israël annonce le retrait de ses troupes du Sud de la bande de Gaza Tous droits réservés Tsafrir Abayov/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Tsafrir Abayov/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Managua critique la fourniture d'armes à Israël par Berlin. Elle porte l'affaire devant la Cour internationale de Justice.

PUBLICITÉ

Le Nicaragua a demandé à la Cour Internationale de Justice, la plus haute juridiction des Nations Unies, de mettre fin à l'aide militaire de l'Allemagne à Israël, estimant que le soutien de Berlin permettait la violation du droit international humanitaire dans la guerre que mène Israël contre le Hamas.

La CIJ examine la plainte déposée contre l'Allemagne par le Nicaragua, le 08.04.2024.
La CIJ examine la plainte déposée contre l'Allemagne par le Nicaragua, le 08.04.2024.Frank van Beek/UN Photo/ICJ-CIJ

Selon l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, l’Allemagne est le deuxième fournisseur d’armes à Israël, derrière les Etats-Unis. Elle a livré en 2023 47 % des armes conventionnelles importées par Israël. 

Israël poursuit ses bombardements dans le Sud de Gaza

Malgré l'annonce du retrait de ses troupes du sud de l'enclave palestinienne, les bombardements se sont poursuivis ce lundi.

Dans un communiqué, le ministre de la Défense a justifié cette opération pour "préparer la poursuite des missions", dont une opération à Rafah, à la frontière égyptienne.

Pourtant, quelques heures après cette déclaration, l'armée a bombardé Rafah et le camp de réfugiés de Nuseirat, tuant plusieurs Palestiniens.

Des discussions en Égypte

Pendant ce temps, les efforts se poursuivent en Égypte pour parvenir à un cessez-le-feu avant la fin du Ramadan. Israël annonce des "progrès", mais le Hamas les nie.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu demande la libération des otages israéliens pour parvenir à un accord, alors que le Hamas pose des conditions à leur libération.

Des proches des otages ont été reçus par le Pape au Vatican ce lundi. Ils ont également rencontré les autorités italiennes et les représentants de la communauté juive du pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Non, sur cette vidéo, la CIJ ne condamne pas l'Allemagne pour le « génocide » de Gaza

Guerre à Gaza : Joe Biden critique "l’approche" de Benjamin Netanyahu

Joe Biden qualifie d'"erreur" l'approche de Netanyahou dans la guerre contre le Hamas