PUBLICITÉ

Guerre à Gaza : Joe Biden critique "l’approche" de Benjamin Netanyahu

Le président américain, Joe Biden, lundi 8 avril à Madison, dans le Wisconsin.
Le président américain, Joe Biden, lundi 8 avril à Madison, dans le Wisconsin. Tous droits réservés Evan Vucci/AP
Tous droits réservés Evan Vucci/AP
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Joe Biden a tenu l'un de ses propos les plus sévères à l'encontre du Premier ministre israélien et de l'opération militaire qu'il mène contre le Hamas dans la bande de Gaza.

PUBLICITÉ

Le président des Etats-Unis a haussé le ton ce mardi et appelé à "un cessez-le-feu" et à "un accès total à la nourriture et aux médicaments" dans toute la bande de Gaza, menacée par la famine. Dans sa dernière interview télévisée, Joe Biden remet en cause directement la stratégie du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

"Ce qu'il fait est une erreur. Je ne suis pas d'accord avec son approche. Ce que je demande, c'est que les Israéliens appellent simplement à un cessez-le-feu, permettant pendant les six à huit prochaines semaines un accès total à toute la nourriture et aux médicaments entrant dans le pays" a déclaré Joe Biden.

La Maison Blanche veut éviter une escalade du conflit qui s’étendrait inévitablement à d’autres acteurs régionaux et impliquerait les États-Unis. Pour Joe Biden, seul un cessez-le-feu humanitaire pourrait être une solution pour en finir avec ce conflit et accroître la coopération dans la région.

"J'ai parlé avec tout le monde, des Saoudiens aux Jordaniens en passant par les Égyptiens. Ils sont prêts à y aller. Ils sont prêts à apporter cette nourriture. Et je pense qu'il n'y a aucune excuse pour ne pas subvenir aux besoins médicaux et alimentaires de ces gens. Cela devrait être fait maintenant" a ajouté Joe Biden.

Selon la diplomatie américaine, les risques immédiats à Gaza proviennent de l'imminente opération militaire de Tsahal à Rafah, une ville proche de l'Égypte, l'un des principaux acteurs de la stabilité de la région.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle attaque des colons israéliens contre un village palestinien

Moyen-Orient : les États-Unis tentent d’éviter une escalade du conflit

Le Nicaragua accuse l'Allemagne de "complicité" dans les crimes à Gaza