PUBLICITÉ

Irak : une explosion sur une base militaire de milices pro-Iran fait un mort

Base militaire près de Babylone, Irak, 20 avril 2024.
Base militaire près de Babylone, Irak, 20 avril 2024. Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les autorités irakiennes ont déclaré samedi qu'elles enquêtaient sur une explosion qui a frappé une base appartenant au Hachd al-Chaabi, une coalition de milices alliées à l'Iran.

PUBLICITÉ

Des officiels avaient initialement décrit l'explosion de la base militaire de Kalsu, au nord de Babylone - une ancienne base américaine qui a été transférée à l'armée irakienne en 2011 - comme une frappe aérienne, l'imputant aux forces américaines. Le Commandement central des États-Unis (Centcom) a démenti dans un communiqué avoir mené des frappes aériennes en Irak.

Dans un communiqué publié samedi après-midi, le Hachd al-Chaabi a qualifié l'explosion d'"attaque", mais n'a accusé aucune partie en particulier.

La cellule médiatique de sécurité irakienne a déclaré que le commandement de la défense aérienne du pays n'avait détecté aucun drone ou avion de chasse dans l'espace aérien de Babylone avant ou pendant l'explosion. Un membre du Hachd al-Chaabi est mort et huit personnes ont été blessées, dont un soldat de l'armée irakienne.

Le Hachd al-Chaabi sest une coalition de groupes armés principalement chiites, soutenue par l'Iran et désignée comme "formation militaire indépendante" au sein des forces armées irakiennes.

Ces derniers mois, certains groupes membres du Hachd al-Chaabi ont lancé des attaques contre les forces américaines basées en Irak et en Syrie, en représailles, selon eux, au soutien apporté par Washington à Israël dans sa guerre contre le Hamas à Gaza. Ces attaques ont cessé à la fin du mois de janvier après que trois soldats américains ont été tués dans une attaque contre une base en Jordanie, près de la frontière syrienne, ce qui a incité les États-Unis à lancer des frappes de représailles en Irak.

L'explosion de la base du Hachd al-Chaabi a eu lieu le lendemain d'une attaque israélienne présumée en Iran. Un groupe de milices soutenues par l'Iran, la Résistance islamique en Irak, a déclaré samedi qu'il avait lancé une attaque de drone contre la ville israélienne d'Eilat, en réponse à ce qu'il a décrit comme une "violation de la souveraineté irakienne par Israël, qui a pris pour cible les camps du Hachd al-Chaabi".

Aucune information n'a été communiquée en Israël sur une attaque contre Eilat et l'armée israélienne n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Iran se félicite de sa récente attaque massive contre Israël

Frappes massives américaines en Syrie et en Irak : au moins 18 combattants pro-Iran tués

Irak : Frappes contre une base militaire abritant des troupes américaines