PUBLICITÉ

Israël affirme « avancer » dans les préparatifs de son offensive terrestre à Rafah

Des membres de la famille Abu Draz inspectent leur maison après qu'elle a été touchée par une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de Gaza
Des membres de la famille Abu Draz inspectent leur maison après qu'elle a été touchée par une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de Gaza Tous droits réservés Fatima Shbair/Copyright 2023, The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Fatima Shbair/Copyright 2023, The AP. All rights reserved
Par Somaya AqadEuronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Selon un porte-parole israélien, 4 bataillons du Hamas seraient basés à Rafah. Plusieurs pays dont les Etats-Unis, allié historique d'Israël, s’opposent à cette opération, ils craignent qu’elle ne fasse de nombreuses victimes civiles.

PUBLICITÉ

Israël affirme qu'il « avance » dans son projet de lancer une offensive terrestre de grande envergure sur la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Le porte-parole du gouvernement, David Mencer, a déclaré que la cible était quatre bataillons du Hamas qui seraient basés dans la ville, avertissant « qu'ils ne peuvent pas être protégés d'Israël ».

Le gouvernement israélien avait précédemment déclaré Rafah zone de sécurité et plus de la moitié des 2,3 millions d'habitants de Gaza s'y étaient réfugiés.

Pendant ce temps, aux Nations Unies, le coordinateur humanitaire principal pour Gaza déclare que l'avenir de nombreuses personnes à Gaza est « en suspens » alors que l'agence continue de travailler contre les difficultés.

Sigrid Kaag, coordinatrice principale de l'aide humanitaire et de la reconstruction pour Gaza :

« L'infrastructure sanitaire de Gaza a été décimée - les quelques hôpitaux encore debout ont eu du mal à fonctionner en raison de graves pénuries de fournitures et de fréquentes coupures d'électricité. Alors que l'été approche et que les températures augmentent, les maladies transmissibles menacent de se propager à Gaza ».

Israël déclare que l'aide a commencé à être acheminée plus rapidement dans la bande de Gaza, suite à la pression internationale en faveur d'un accès plus large.

Les autorités israéliennes affirment que 468 camions sont entrés dans le territoire mardi, mais ces chiffres sont contestés par les Nations unies et le Croissant-Rouge. L'ONU affirme que certains camions n'étaient remplis qu'à moitié en raison des règles d'inspection.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Destruction de Gaza : pire que les villes allemandes durant la Seconde Guerre mondiale (Borrell)

Une photo poignante de Gaza remporte le prix de la photo de presse mondiale 2024

MAJ: Israël annule la décision de confisquer le matériel de diffusion d'AP