EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Vladimir Poutine envisagerait de modifier la doctrine russe sur l'utilisation d'armes nucléaires

Vladimir Poutine et Tô Lâm le président vietnamien
Vladimir Poutine et Tô Lâm le président vietnamien Tous droits réservés Gavriil Grigorov/Sputnik
Tous droits réservés Gavriil Grigorov/Sputnik
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sa visite d'État au Viêt Nam intervient alors que Moscou cherche à renforcer ses liens avec l'Asie afin de compenser son isolement international

PUBLICITÉ

Vladimir Poutine a déclaré qu'il envisageait de modifier la doctrine russe sur l'utilisation d'armes nucléaires. Cette annonce fait suite a ce qu'il a décrit comme le développement d'engins explosifs nucléaires à très faible rendement par les adversaires de la Russie

Le président russe a fait ces commentaires lors d'une conférence de presse à Hanoï, dans le cadre de sa visite d'État au Viêt Nam.

Vladimir Poutine et Tô Lâm le président vietnamien pendant une cérémonie militaire
Vladimir Poutine et Tô Lâm le président vietnamien pendant une cérémonie militaireMinh Hoang/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

Un pacte de défense mutuelle avec la Corée du Nord

Il a également déclaré qu'il n'excluait pas d'envoyer des armes en Corée du Nord, où il a signé en début de semaine un pacte de défense mutuelle. Il a toutefois précisé que les volontaires nord-coréens n'étaient pas attendus sur le front ukrainien pour le moment.

Les États-Unis et leurs alliés s'inquiètent de plus en plus d'un éventuel accord sur les armes dans lequel la Corée du Nord fournirait à la Russie des munitions dont elle a grand besoin pour l'Ukraine, en échange d'une aide économique russe et de transferts de technologie qui pourraient renforcer la menace posée par les programmes d'armes nucléaires et de missiles de Kim Jong-un.

Vladimir Poutine et Kim Jong-un en voiture lors de la visite du président russe
Vladimir Poutine et Kim Jong-un en voiture lors de la visite du président russe 朝鮮通信社/KCNA via KNS

Les deux pays nient les accusations de transferts d'armes, qui violeraient les multiples sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies, que la Russie a précédemment approuvées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine en visite au Viêt Nam

Vladimir Poutine à Pyongyang : première visite d'un chef d'État russe depuis près 24 ans

Vladimir Poutine met en garde les pays occidentaux