EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Vladimir Poutine en visite au Viêt Nam

Vladimir Poutine et To Lam, le nouveau président Vietnamien
Vladimir Poutine et To Lam, le nouveau président Vietnamien Tous droits réservés Nhac Nguyen/AP
Tous droits réservés Nhac Nguyen/AP
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président russe veut renforcer les liens avec Hanoï, notamment ses échanges commerciaux

PUBLICITÉ

Il a été accueilli par son homologue Tô Lâm arrivé au pouvoir en mai dernier.

Vladimir Poutine effectue une visite officielle dans un pays qui est un acheteur régulier de ses équipements militaires.

La Russie représente en effet environ 80% des importations d'armes vietnamiennes depuis le début des années 2000.

Peu avant son arrivée, dans un article paru dans un organe du journal du Parti communiste vietnamien, Vladimir Poutine a remercié Hanoï pour son approche "équilibrée" de la guerre en Ukraine,

Le président russe a également estimé que les deux pays font une lecture "similaire" de la situation dans la région Asie-Pacifique.

En accueillant Vladimir Poutine, contre lequel un mandat d'arrêt a été lancé par la Cour pénale internationale, Hanoï s'expose au risque de susciter un fort ressentiment chez ses partenaires occidentaux, notamment américains.

Washington considère le Vietnam comme un pays d'importance stratégique en termes de production industrielle, notamment de semi-conducteurs.

L'année dernière, le pays a accueilli les présidents chinois et américain, Hanoï souhaitant maintenir une distance égale entre les deux superpuissances rivales.

Le Viêt Nam après la Corée du Nord

Cette visite fait suite à celle effectuée en Corée du Nord, où Vladimir Poutine a signé avec Kim Jong-un un accord promettant une aide mutuelle en cas de guerre.

Pyongyang a été accusée de fournir à la Russie des munitions dont elle a cruellement besoin pour alimenter sa guerre en Ukraine, en échange d'une assistance technologique pour son programme d'armes nucléaires et de missiles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine et Kim Jong Un promettent de s'entraider mutuellement

Russie - Corée du Nord : un accord d'assistance entre Moscou et Pyongyang

Vladimir Poutine à Pyongyang : première visite d'un chef d'État russe depuis près 24 ans