EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Vladimir Poutine à Pyongyang : première visite d'un chef d'État russe depuis près 24 ans

Kim Jong-un et Vladimir Poutine, ici en septembre 2023 au cosmodrome Vostotchny.
Kim Jong-un et Vladimir Poutine, ici en septembre 2023 au cosmodrome Vostotchny. Tous droits réservés Vladimir Smirnov/Sputnik
Tous droits réservés Vladimir Smirnov/Sputnik
Par Euronews avec agences
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président russe effectue une visite d’État en Corée du Nord, à la fin de laquelle un partenariat stratégique pourrait être signé.

PUBLICITÉ

C’est une visite particulièrement scrutée : le Président russe Vladimir Poutine est arrivé ce mardi en Yakoutie, dans l'extrême-est de la Russie, escale essentielle avant se rendre en Corée du Nord pour la première fois en 24 ans.

Une visite qui entend renforcer les liens avec le régime de Kim Jong Un, un soutien désormais incontournable dans la poursuite de l'offensive du Kremlin en Ukraine.

Selon le dirigeant russe, les deux pays ont l’intention de coopérer étroitement pour surmonter les sanctions imposées par les États-Unis. Moscou et PyongYang seraient en conflit direct avec Washington, la Russie à cause de sa guerre en Ukraine et la Corée du Nord à cause de son programme nucléaire.

Le conseiller diplomatique de Vladimir Poutine, a ainsi présenté le déplacement du chef de l'État russe comme "un moment fort" pour les deux pays. Iouri Ouchakov a même évoqué la signature d’un "accord de partenariat stratégique global". La visite de Kim Jong-un en Russie il y a neuf mois s'était, elle, en tout cas, officiellement conclue sans accord. Mais en mars, la Russie avait utilisé son veto au Conseil de sécurité de l'ONU pour mettre fin à la surveillance des violations des sanctions internationales visant la Corée du Nord, un cadeau majeur à Pyongyang.

Cette alliance a suscité des inquiétudes en Occident, notamment en septembre dernier lorsque le dictateur nord-coréen s'est rendu en Extrême-Orient russe pour rencontrer Poutine et visiter plusieurs sites militaires.

Le président russe se rendra dans la foulée, les 19 et 20 juin, au Vietnam, un autre partenaire de la Russie de l'époque soviétique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Russie : un important incendie du terminal pétrolier après une frappe des drones ukrainiens

Vladimir Poutine attendu en Corée du Nord

ONU : débats animés autour des lancements de satellites et de missiles de la Corée du Nord