EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le secteur hôtelier parisien fait grise mine à l'approche des Jeux Olympiques

Les anneaux olympiques sur la Tour Eiffel.
Les anneaux olympiques sur la Tour Eiffel. Tous droits réservés Thomas Padilla/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Thomas Padilla/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le taux d'occupation chute de près de 25% par rapport aux années précédentes. Les Jeux auraient-ils refroidi les touristes ?

PUBLICITÉ

Avec les Jeux Olympiques, ce devait être l'été des records pour le secteur hôtelier parisien, mais il n'en est rien. À moins de trois semaines des festivités, les touristes semblent bouder la capitale.

Des touristes sur un bateau mouche sur la Seine à Paris en juin 2024
Des touristes sur un bateau mouche sur la Seine à Paris en juin 2024Christophe Ena/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

Pour un hôtel situé au pied de la butte Montmartre, cette fin du mois de juin n'a rien à voir avec les mois précédents. L'hôtel n'est rempli qu'à moitié, contre au moins 80 % ces dernières années à la même époque.

Selon ce directeur d'hôtel, l'imminence de ce grand événement sportif est en partie responsable de la baisse actuelle.

"Je pense que l'effet Jeux olympiques est contre-productif, puisque tout est très cher. Je pense qu'on a expliqué aux touristes que les restrictions de circulation allaient être compliquées, que le prix du ticket de métro allait tripler, que le montant de la taxe de séjour avait déjà triplé. Ajouté à ça, une météo difficile, donc les gens ont moins envie de venir. " déclare Aldric Duval directeur d'hôtel.

Aldric Duval directeur du "Ze Hôtel" à Paris.
Aldric Duval directeur du "Ze Hôtel" à Paris. Euronews

Les prix moyens pour une nuit à Paris sont de 381 euros pendant les compétitions Olympiques (contre 202 euros en juillet dernier) et de 212 euros pendant les Jeux Paralympiques (contre 161 euros en été 2023).

Les professionnels du tourisme et de l'hôtellerie espèrent rattraper le temps et l'argent perdu grâce à l'effet vitrine que les Jeux olympiques auront sur leurs réservations pour les saisons à venir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

A Paris, les Jeux olympiques éclipsés par les législatives anticipées

Une vague de chaleur pourrait être mortelle lors des Jeux olympiques de Paris

Les Jeux Olympiques de Paris mettent les petits plats dans les grands !