Le Parlement européen adopte sa proposition de passeport vaccinal

Par Euronews
Tous droits réservés  By vlado85rs @Canva

Des tests rapides et gratuits dans toute l’Union européenne pendant la pandémie. C’est l’une des mesures demandées par le Parlement européen pour la mise en place du certificat commun covid-19, adopté dans la soirée de mercredi.

Les eurodéputés veulent ainsi faciliter la libre circulation des citoyens. Il s’agit d’indiquer ceux qui sont vaccinés, qui ont obtenu un test négatif ou qui ont guéri de l’infection. Tous les Européens n’ont pas accès aux vaccins souligne l’eurodéputé Dragos Tudorache (Renew Europe). "Dans ce cas les tests (…) doivent être accessibles facilement et à un prix abordable pour tous les citoyens. Autrement l’introduction d’un certificat risque de créer une forme de discrimination", insiste l’élu roumain. Dans certains pays membres les prix des test PCR peuvent grimper jusqu’à 100 euros.

La proposition a obtenu un large soutien au sein de l’hémicycle mais les critiques estiment que ce certificat est inutile. "Les gens doivent se protéger eux-mêmes", insiste l’eurodéputé allemand Helmut Geuking (PPE), "nous n’avons pas besoin d’une sorte de passeport vaccinal pour voyager ou travailler. Mais nous avons besoin de règles claires, raisonnables et proportionnées".

Le Parlement rejette la proposition d’une reconnaissance automatique des vaccins russe et chinois. Ce sera donc à chaque Etat membre de décider de la validité ou non de ces doses. Avec ce texte les eurodéputés ont désormais fixé leur cadre pour négocier avec les Etats membres afin d’établir ce document européen pour faciliter les déplacements.

Voir sur euronews


Meilleures vidéos

Voir sur euronews