Bruxelles établit un seuil de tolérance des émissions de diesel pour les tests

Bruxelles établit un seuil de tolérance des émissions de diesel pour les tests
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’UE place-t-elle les intérêts des constructeurs automobiles au dessus de la santé ? C’est en tout cas les critiques des écologistes depuis la

PUBLICITÉ

L’UE place-t-elle les intérêts des constructeurs automobiles au dessus de la santé ? C’est en tout cas les critiques des écologistes depuis la décision prise hier par un comité technique à Bruxelles. L’Union européenne va relever les seuils d‘émission de gaz polluants pour les moteurs diesel dans les nouvelles procédures de tests en conduite réelle.

Le scandale Volkswagen a révélé les failles des tests européens, et fait accélérer l’adoption de l’accord.

Au parlement à Strasbourg, la Britannique Julie Girling rappelle l’urgence de la situation :
“Les oxydes d’azotes doivent être traités en toute urgence. L’opinion publique exige des actions après le scandale Volkswagen.”

A partir de 2016, pour être homologué, un véhicule devra se soumettre à deux tests, en laboratoire et sur la route. Le test route autorisera une limite de pollution deux fois plus importante que le seuil autorisé en laboratoire. Mais selon Bruxelles, l’accord réduit significativement les écarts observés entre les tests en laboratoire et les mesures en condition réelle, qui pouvaient être jusqu‘à quatre fois supérieurs.

A un mois de la COP 21 à Paris, la décision de Bruxelles risque d‘être pourtant incomprise. Chaque année la pollution de l’air est responsable de 400.000 morts prématurées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le commissaire européen en charge de l'Economie assume la priorité donnée au Pacte vert durant le mandat

L'inflation poursuit sa baisse dans l'UE (Commission européenne)

Logement en Europe : dans quels pays y a-t-il le plus de propriétaires ?