EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La messagerie Telegram bloque les comptes djihadistes

La messagerie Telegram bloque les comptes djihadistes
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Accusée d'avoir permis au groupe Etat Islamique de véhiculer sa propagande sans être inquiété, l'application du russe Pavel Dourov riposte.

PUBLICITÉ

Telegram contre-attaque. Montrée du doigt pour avoir servi à véhiculer la propagande d’Etat Islamique, la messagerie la plus sécurisée au monde annonce avoir bloqué cette semaine 78 comptes liés à l’organisation terroriste.
Le fondateur de Telegram, le russe Pavel Dourov, précise préparer de nouvelles procédures pour le signalement des “contenus publics discutables”.

Frank Rieger est analyste au sein de la plus grande association européenne de pirates informatiques, Chaos Computer Club. Pour lui, “ le cryptage est partout, dans chaque système de messagerie, What’s App est cryptée, tous les systèmes bancaires sont cryptés. Si on donnait aux Etats la possibilité de tout décrypter, cela conduirait seulement à l’espionnage de tous les citoyens, mais pas des terroristes, parce qu’ils utilisent des cryptages inviolables.”

L’application Telegram doit sa popularité à un système de cryptage très complexe garanti sans traces. Elle permet aussi de partager des fichiers vidéo sans limite de taille, ce qui en fait le support idéal pour les chaînes djihadistes.

La multiplication des messageries sur smartphone est un casse-tête pour les services de renseignement qui tentent de déjouer des attentats, dans la mesure où ils n’ont toujours les moyens de casser le cryptage.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Telegram : la justice russe bloque l'application

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques

Élections européennes : les défis à venir pour les banques de l'UE