PUBLICITÉ

Les matières premières plombées par le ralentissement chinois

Les matières premières plombées par le ralentissement chinois
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le phénomène est accentué par la force du dollar, dopé par les anticipations de hausse de taux aux Etats-Unis.

PUBLICITÉ

La débâcle se poursuit sur le marché des matières premières. Les inquiétudes liées au ralentissement de la croissance chinoise incitent les investisseurs à la vente. Le phénomène est accentué par la vigueur du dollar sur fond d’anticipation d’une hausse imminente des taux de la Réserve Fédérale américaine.

Résultat, le cours du cuivre a touché un plus bas depuis mai 2009 ce lundi. Gros temps pour le nickel également qui renoue avec ses niveaux de 2003. Même l’or, valeur refuge par excellence, perd de son attrait, renouant avec ses niveaux de 2009.

Même problématique, même conséquences sur les marchés du brut : la baisse de la demande chinoise conjuguée à la surabondance de l’offre font pression sur les cours du pétrole. Le WTI fluctue autour des 41 dollars et le Brent autour des 45. Les déclarations de l’Arabie Saoudite ce week-end ont toutefois calmé le jeu. Le premier producteur au monde s’est dit prêt à coopérer avec les producteurs OPEP et non-OPEP pour garantir la stabilité des prix du brut.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le commissaire européen en charge de l'Economie assume la priorité donnée au Pacte vert durant le mandat

L'inflation poursuit sa baisse dans l'UE (Commission européenne)

Logement en Europe : dans quels pays y a-t-il le plus de propriétaires ?