EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La fusion de Shell et BG devrait se traduire par la suppression de 2 800 emplois

La fusion de Shell et BG devrait se traduire par la suppression de 2 800 emplois
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le rachat du britannique British Gas Group par le hollandais Shell devrait se traduire par la suppression d’environ 2 800 emplois dans le futur

PUBLICITÉ

Le rachat du britannique British Gas Group par le hollandais Shell devrait se traduire par la suppression d’environ 2 800 emplois dans le futur groupe fusionné, soit 3 % des effectifs.

Cela s’ajoute aux 7 500 suppressions d’emplois déjà annoncées parmi les employés de Shell et ses sous-traitants directs, conséquences de la baisse des cours du pétrole.

Shell explique que ces mesures sont nécessaires pour atteindre l’objectif de 3,5 milliards de dollars de synergies espérées du rapprochement. L’activité de British Gas devrait être absorbée par Shell, suscitant une réorganisation des bureaux à travers le monde.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Huawei visé par les Etats-Unis, Pékin en colère

Suivez en direct le Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2017

Les Etats-Unis assomment Bombardier de droits de douane