EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Alpes : un noël sans neige et (presque) sans ski

Alpes : un noël sans neige et (presque) sans ski
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Du fait d'un début d'hiver particulièrement doux, seules les stations équipées de canons à neige ont pu partiellement ouvrir leurs domaines skiables.

PUBLICITÉ

Si la neige artificielle n’existait pas, toutes les stations de ski des Alpes voudraient l’inventer. A Spitzingsee en Bavière allemande, le canon à neige a permis d’ouvrir une et une seule piste sur une dizaine. Les vacanciers s’y pressent et l’honneur est sauf.

Et si les professionnels du ski savent qu’un noël sans neige ne sera pas sans conséquences sur leurs chiffres d’affaires, ils dédramatisent. “ Economiquement, on y perd un peu bien sûr. Parce que les vacances sont la période la plus chargée de la saison d’hiver pour nous. Il y aura encore les vacances de février qui attirent beaucoup de monde. Ce n’est pas si catastrophique que ça. On ne pourra dresser un bilan qu‘à la fin de l’hiver,” rassure Peter Lorenz, manager des remontées mécaniques.

En Suisse, 20% du domaine skiable de Crans Montana est actuellement praticable grâce aux canons à neige. Et sous un soleil comme celui-là, le ski bar fait recette.

En France, le déficit de neige atteint 80 % dans les Alpes du sud. Seules les stations au-dessus de 2.000 mètres tirent leur épingle du jeu. Cette météo défavorable au ski vient s’ajouter à une baisse de 15 % des réservations pour les vacances de noël.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024