Le FMI et la Banque mondiale unis contre le Brexit

Le FMI et la Banque mondiale unis contre le Brexit
Par Anne Glémarec avec Reuters, APTN
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Leurs dirigeants, Christine Largarde et Jim Yong Kim, ont évoqué la question à l'occasion de l'ouverture de leur assemblée de printemps à Washington.

PUBLICITÉ

La possible sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne fin juin était dans tous les esprits à l’ouverture de l’assemblée de printemps du FMI et de la Banque mondiale, à Washington.

La présidente du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a rappelé sa position. “*Nous avons clairement élevé le Brexit au rang de risque sérieux pour la croissance mondiale" a-t-elle déclaré. “_Le mariage qui unit les pays membres de l’Union européenne dure depuis longtemps et j’espère personnellement qu’il ne va pas se briser. Et comme dans tous les mariages, les bonnes discussions peuvent être vraiment utiles. Et j’espère que le dialogue va se poursuivre.*“

Plus diplomate, le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a lui rappelé l’aversion des milieux économiques pour l’incertitude. “*Le Brexit concerne les électeurs britanniques et c’est aux électeurs britanniques de décider. Mais étant données nos prévisions de croissance à la baisse cette année, les choses n’iront pas mieux avec plus d’incertitude.*“

Le FMI a d’ailleurs ramené cette semaine de 2,2 à 1,9 % sa prévision de croissance pour la Grande-Bretagne cette année.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Suisse et l'Islande ont les salaires les plus élevés de l'UE et de l'EEE

Combien reste-t-il aux Européens à la fin du mois ?

La banque centrale turque relève son taux directeur à 40%