PUBLICITÉ

Scandale Mitsubishi : les commandes divisées par deux

Scandale Mitsubishi : les commandes divisées par deux
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Alors que la tricherie aux performances énergétiques prend de l'ampleur, le constructeur automobile nippon renonce à prédire l'avenir.

PUBLICITÉ

Un bénéfice opérationnel en hausse sur l’exercice achevé fin mars : c’est bien la seule bonne nouvelle à émerger de la conférence de presse de Mitsubishi Motors ce mercredi. Du fait de la tricherie aux performances énergétiques, le constructeur automobile nippon, a préféré différer l’annonce de perspectives.

Il est encore difficile de mesurer avec exactitude l’impact de ce problème sur nos ventes au Japon, mais nos commandes de véhicules ont été divisées par deux depuis l’annonce du 20 avril,“ a reconnu le président du groupe, Tetsuro Aikawa.

Alors que la fraude semblait se limiter à 625.000 mini-voitures fabriquées depuis 2013, Mitsubishi a admis ce mardi qu’elle remontait aux années 90.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Huawei visé par les Etats-Unis, Pékin en colère

Suivez en direct le Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2017

Les Etats-Unis assomment Bombardier de droits de douane