Un Australien revendique la paternité du bitcoin

Un Australien revendique la paternité du bitcoin
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Craig Wright, un entrepreneur de 45 ans, était soupçonné depuis décembre de se cacher derrière le pseudonyme "Satoshi Nakamoto", créateur officiel de la monnaie virtuelle.

PUBLICITÉ

Le bitcoin, cette monnaie numérique lancée en 2009, vient de perdre de son mystère. Son créateur, jusqu‘à récemment connu sous le nom de Satoshi Nakamoto, a révélé sa véritable identité à la BBC, The Economist et GQ.

Il s’agit de Craig Wright, un entrepreneur australien de 45 ans titulaire de masters en statistiques, droit et informatique, et de deux doctorats en informatique et en théologie. C’est sur son blog qu’il a publié les informations permettant de vérifier qu’il est bien Satoshi Nakamoto.

En décembre déjà, la police australienne avait perquisitionné son domicile et ses bureaux de Sidney sur la base d’un article de Wired Magazine, le désignant comme le probable créateur du bitcoin.

Selon ses détracteurs, le bitcoin est l’instrument par excellence de tous les trafics illégaux, du fait de l’anonymat des paiements. Son prix a flambé jusqu‘à 1.000 dollars en 2013 pour retomber autour de 450 dollars actuellement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Europe et la Chine à la recherche de nouvelles routes commerciales

L'Allemagne enregistre une baisse de la croissance économique au dernier trimestre 2023

Guerre Israël-Hamas : l'économie israélienne en perte de vitesse