EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Brexit : le FMI tire la sonnette d'alarme

Brexit : le FMI tire la sonnette d'alarme
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Christine Lagarde a de nouveau mis en garde ce vendredi à Londres contre les conséquences économiques désastreuses d'une sortie de la Grande-Bretagne de l'UE.

PUBLICITÉ

Les Britanniques n’ont rien à gagner à quitter l’Union européenne : c’est en substance le message adressé ce vendredi à Londres par la Directrice générale du Fonds monétaire international aux partisans du Brexit.

Un enjeu international

A ces derniers, qui l’accusent de s’immiscer dans les affaires politiques britanniques, Christine Lagarde a rappelé l’enjeu international du référendum du 23 juin.

Ce n’est pas qu’une question intérieure. Je sais que c’est une grande question domestique, pour beaucoup d’entre vous, mais c’est aussi une question internationale. Au cours des six derniers mois, sur tous les pays où je me suis rendue à travers le monde, il n’y en a pas eu un où l’on ne m’ait pas interrogée sur les conséquences économiques d’un Brexit,“ a expliqué la patronne du FMI.

Lagarde: Brexit represents a significant downside risk and is an international issue that concerns the whole world

— IMF (@IMFNews) 13 maggio 2016

L’incertitude, ennemie de la croissance

Selon le FMI, parce qu’il obligerait à redéfinir les relations commerciales avec plus de 80 pays, un Brexit entamerait la confiance des milieux d’affaires, ferait chuter l’investissement et la bourse.

La négociation de nouveaux arrangements avec l’Union européenne et d’autres partenaires commerciaux pourrait, à notre avis, conduire à une période prolongée d’incertitude, et plus cette incertitude durera, plus elle pèsera lourdement sur l’investissement et la croissance,“ a mis en garde Christine Lagarde.

Nouveau rapport en juin

Le manque à gagner pour le PIB britannique serait compris entre 1,5 et 9,5%, contre un rebond de la croissance au deuxième semestre en cas de maintien dans l’Union. Le FMI publiera un nouveau rapport sur le Brexit une semaine avant le référendum.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024

Prix de la bière en Europe : combien les supporters paieront-ils pendant l'Euro 2024 ?