EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

BCE : pour un alignement mondial des politiques monétaires

BCE : pour un alignement mondial des politiques monétaires
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Mario Draghi a profité du forum annuel de la BCE pour appeler à une meilleure collaboration des banques centrales.

PUBLICITÉ

Le Président de la Banque centrale européenne n’a pas laissé le Brexit gâcher la bonne humeur ce mardi sous le soleil de Sintra, au Portugal. Même si la veille il avait avoué que le sentiment qui décrivait le mieux sa réaction au vote britannique était la tristesse.

Mario Draghi a pris soin d‘éviter le sujet donc, dans son intervention au forum annuel de la BCE – l‘équivalent européen du rendez-vous de la Réserve fédérale américaine à Jackson Hole – pour plaider en faveur d’un alignement mondial des politiques monétaires.

Peut-être qu’une coordination formelle de nos politiques n’est pas nécessaire, mais nous pouvons bénéficier de leur alignement. Par alignement je veux dire un diagnostic commun des causes à l’origine des défis qui nous affectent tous. Et un engagement commun à baser nos politiques intérieures sur ce diagnostic,“ a-t-il notamment déclaré.

Dès vendredi, dans le sillage de la Banque d’Angleterre, la BCE s’est engagée à fournir des liquidités aux banques si nécessaire. Le thème de l’alignement aurait d’ailleurs dû être au coeur d’un débat avec ses homologues britannique et américaine. Mais l‘événement a été annulé pour permettre à Mario Draghi de participer au sommet européen de Bruxelles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Banque centrale européenne maintient ses taux d'intérêt pour contrôler l'inflation

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage