EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Marchés : avec Trump, qui gagne et qui perd ?

Marchés : avec Trump, qui gagne et qui perd ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Business is business, qui saura profiter de l‘élection de Donald Trump à la Maison Blanche ?

PUBLICITÉ

Business is business, qui saura profiter de l‘élection de Donald Trump à la Maison Blanche ? Si les marchés n’ont globalement pas bien vécu sa victoire, il certains secteurs tirent admirablement leur épingle du jeu.

Les gagnants

La pharmacie, par exemple, est rassurée par la défaite de Clinton, qui comptait baisser du prix des médicaments. Cela s’est ressenti en bourse, les actions Sanofi et Bayer ont bondit.

La Silicon Valley n’a pas vraiment les faveurs du président élu sur fond de patriotisme économique. Mais Google, Apple ou Microsoft pourraient bénéficier des baisses d’impôts annoncées par le candidat (de 39% à 10% pour les grandes compagnies), et ainsi rapatrier des milliards de dollars, aux Etats-Unis.

Autre grande gagnante: l’industrie minière. Les géants du métal attendent l‘énorme plan d’infrastructures promis par le républicain pendant la campagne, et espèrent une renégociation prochaine des accords de l’acier avec la Chine.

Les compagnies de charbon se frottent aussi les mains : Donald Trump, ne croît pas au réchauffement climatique, il veut revenir sur l’accord de Paris.

Les perdants

Conséquence inverse du côté des société d‘énergies renouvelables. Ces dernières plongeaient en bourse à l’image du fabricant d‘éoliennes danois Vestats (-14%).

A l’image d’autre industriels, les constructeurs automobiles américains, qui produisent souvent au Mexique, redoutent le protectionnisme de Donald Trump. Leurs concurrents, notamment asiatiques, pourraient souffrir de nouvelles barrières commerciales.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Présidentielle américaine : les marchés votent Clinton

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024