Fin d'année florissante pour les services britanniques et irlandais

Fin d'année florissante pour les services britanniques et irlandais
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le secteur des services en Grande-Bretagne a enregistré en décembre sa plus forte croissance en 17 mois.

PUBLICITÉ

Le secteur des services en Grande-Bretagne a enregistré en décembre sa plus forte croissance en 17 mois, malgré une hausse des coûts pour certaines entreprises, due à la baisse de la livre sterling.

L’indice PMI du cabinet Markit s‘établit à 56,2 soit un point de plus qu’en novembre. Un bon résultat qui s’ajoute à celui affiché cette semaine par le secteur manufacturier.

Six mois après le vote du Brexit, l‘économie britannique continue de déjouer tous les pronostics : “Ce que nous observons, c’est un rattrapage après les jours ternes qui ont suivi le Brexit, quand tout le monde était pessimiste. Désormais, on peut penser raisonnablement que de bons résultats sont encore possibles dans un environnement post-Brexit”, souligne James Bevan de CCLA Investment Management.

L‘économie irlandaise guère affectée par le Brexit

L‘économie irlandaise, particulièrement exposée à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, continue aussi de montrer des signes encourageants. En décembre, le secteur des services a connu sa plus forte croissance en cinq mois, retrouvant quasiment le niveau qui était le sien avant le vote des Britanniques. Idem pour le secteur manufacturier irlandais qui a connu aussi le mois dernier un pic en 17 mois.

Services sector rebounds further from Brexit lows https://t.co/vWLUl2u4og#Irishbiz#Ireland

— #Irishbiz (@Irish_Biz) 5 janvier 2017

Avec Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Répartition des richesses : où les écarts sont-ils les plus criants en Europe ?

Pourquoi l'inflation est-elle plus faible en Italie que dans le reste de l'Europe ?

Comment les questions économiques européennes ont-elles évolué sous la présidence d'Ursula von der Leyen ?