Brexit : Londres mise sur la réindustrialisation

Brexit : Londres mise sur la réindustrialisation
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le gouvernement a dévoilé une stratégie industrielle ambitieuse. La relance du secteur pourrait permettre d'amortir le choc du Brexit sur les services financiers notamment.

PUBLICITÉ

Une semaine après avoir confirmé sa préférence pour un “ Brexit dur “ – Theresa May a présenté ce lundi les grandes lignes de sa stratégie industrielle.

La Première ministre britannique veut réindustrialiser son pays pour rééquilibrer un modèle économique fortement dépendant des services.

Later today the PM will launch the Modern Industrial Strategy. Find out more: https://t.co/BDRtiAKu99pic.twitter.com/f83Fqo07ju

— UK Prime Minister (@Number10gov) 23 janvier 2017

Londres va proposer des aides ciblées pour dynamiser la production industrielle et stimuler l’investissement dans les technologies, la recherche et le développement.

A Davos la semaine dernière, Philip Hammond, ministre britannique des Finances, avait répété que son pays trouverait d’autres moyens de rester compétitif après le Brexit, tout en soulignant avoir “une forte préférence, comme la Première ministre, pour le maintien de cette compétitivité au sein du cadre économique européen, avec un accès aux marchés européens.

Londres espère qu’une relance de l’industrie permettra d’amortir le choc de la sortie du marché unique, sur le secteur des services financiers notamment. Plusieurs banques de la City envisagent en effet de délocaliser une partie de leur activité à Paris ou Francfort.

Theresa May a invité les groupes industriels à multiplier les rapprochements en échange de dérégulations sectorielles et d’un accompagnement par des institutions ad hoc. Nombre d’observateurs s‘étonnent cependant de cette approche interventionniste, qui tranche avec le culte du laisser-faire propres aux gouvernements conservateurs britanniques depuis Margaret Thatcher.

Avec Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Voici pourquoi l'économie allemande reste la plus en difficulté en Europe

L'impôt sur les successions en Europe : comment les règles, les taux et les recettes varient-ils ?

Répartition des richesses : où les écarts sont-ils les plus criants en Europe ?