EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Brexit : Londres imagine le pire

Brexit : Londres imagine le pire
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Royaume-Uni se prépare au scénario du "No Deal" avec l'Union Eropéenne, soit un Brexit sans accord final avec Bruxelles

PUBLICITÉ

Alors que les négociations avec la Commission européenne n’avancent pas, Londres commence à imaginer le pire. Le Trésor vient de débloquer 250 millions de livres d’argent frais pour les préparatifs du Brexit.

Philip Hammond, ministre britannique des Finances :
“On me demande de dépenser de l’argent juste pour envoyer le message à l’Union Européenne que nous voulons des affaires et du commerce. Je pense que l’UE sait que nous voulons des échanges. Ils savent que nous nous préparons à un scénario “No Deal”, que nous devons le faire”.

L‘économie britannique est affectée par un “nuage d’incertitude”, selon le gouvernement, et le FMI confirme que la croissance va ralentir.

De son côté, la ministre allemande de l’Economie a déclaré que différentes études confirmaient de fait que le Brexit serait gagnant pour l’Union Européenne”, et de conclure : “ce sera plus dur pour la Grande Bretagne que pour l’Europe”.

Londres n’a en tous cas pas prévu de budget supplémentaire en cas d‘échec des négociations avec Bruxelles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024