EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Menaces, ripostes, mesures de rétorsion : les États-Unis et la Chine en pleine guerre commerciale

Menaces, ripostes, mesures de rétorsion : les États-Unis et la Chine en pleine guerre commerciale
Tous droits réservés REUTERS/Thomas Peter
Tous droits réservés REUTERS/Thomas Peter
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les coups de menton sont devenus quasi-quotidiens cette semaine de part et d'autre du Pacifique. Mais c'est bien Donald Trump qui semble avoir le plus à perdre dans cette nouvelle guerre commerciale.

PUBLICITÉ

Dans la bataille commerciale qui oppose les États-Unis à la Chine, une nouvelle étape a été franchie.

Donald Trump a frappé fort ce jeudi. Il menace désormais d'imposer 100 milliards de dollars de nouvelles taxes douanières sur les importations chinoises. Une riposte aux mesures de rétorsion annoncées par Pékin, des mesures que le président américain juge « injustes ».

Le déficit commercial américain envers la Chine s'est élevé à plus de 375 milliards de dollars l'an dernier. Et Pékin n'a pas l'intention de faire pencher la balance en faveur de son grand rival, comme l'a martelé Gao Feng, le porte-parole du ministère chinois du commerce : « Si les États-Unis ignorent l'opposition de la Chine et de la communauté internationale et persistent dans leurs mesures unilatérales et protectionnistes, la Chine fera ce qu'il faut pour y mettre fin. »

La Chine a déposé plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce. Une organisation jugée « injuste » par le président Trump. Antonio Guterres, le secrétaire de l'ONU, appelle au dialogue. Il s'en remet aux décisions de l'OMC : « Les guerres commerciales ont toujours été mauvaises pour ceux qui les mènent et pour l'économie internationale de façon globale. Nous avons besoin de coopération internationale, il doit y avoir un dialogue. »

Le dialogue pour le moment, c'est plutôt l'escalade. La réplique de la Chine consiste à viser des produits américains stratégiques.

Parmi eux, le soja, l'automobile et l'aéronautique. Pékin a prévenu : « Nous ne voulons pas d'une guerre commerciale, mais nous n'avons pas peur d'en mener une. »

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La guerre commerciale se précise avec Washington

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024